Connect 2030 : les TIC au service des Objectifs de développement durable (ODD)

17 mai 2020

La communauté internationale célèbre comme chaque année le 17 mai la Journée mondiale des télécommunications et de la société de l'information. Cette Journée marque la création de l'Union internationale des télécommunications (UIT), le 17 mai 1865, avec la signature à Paris de la première Convention télégraphique internationale.

Alors que l'année 2020 est marquée par les multiples conséquences de la pandémie de Covid-19 dans de nombreux pays à travers le monde, cette crise représente une occasion unique de réfléchir aux avancées dans le secteur des technologies de l'information et de la communication (TIC).

Il importe d’imaginer comment les nouvelles technologies, telles que la 5G, les transports intelligents, l'Internet des objets, l'intelligence artificielle et la chaîne de blocs, peuvent contribuer à améliorer le quotidien des populations et à favoriser le développement social et économique.

Le Programme Connect 2030 pour le développement des télécommunications/TIC dans le monde de l'Union internationale des télécommunications met précisément l'accent sur la manière dont les avancées techniques des dix prochaines années contribueront à atteindre plus rapidement les 17 Objectifs de développement durable (ODD) des Nations Unies. 

Dans le Programme de développement durable à l'horizon 2030, qui comprend ces 17 objectifs de développement adoptés par la communauté internationale, il est d'ailleurs reconnu que l'expansion de l'informatique et des communications et l'interdépendance mondiale des activités ont le potentiel d'accélérer les progrès de l'humanité et de réduire la fracture numérique.

En tant qu'institution spécialisée des Nations Unies, l'Union internationale des télécommunications peut aider les États Membres et contribuer aux efforts déployés à l'échelle mondiale.l’

Améliorer l’accès à l’internet

Selon les dernières données de l'UIT, publiées en 2019, près de 3,6 milliards de personnes ne sont toujours pas connectées à Internet, dont la majorité vit dans les pays les moins avancés où, en moyenne, à peine deux personnes sur dix sont connectées. 

La Journée mondiale des télécommunications et de la société de l'information a pour but de contribuer à sensibiliser l'opinion aux perspectives qu'ouvre l'utilisation de l'Internet et des autres technologies de l'information et de la communication (TIC) dans les domaines économique et social, ainsi qu'aux moyens permettant de réduire la fracture numérique.

Le 17 mai 1865, la signature historique de la première Convention télégraphique internationale et la création de l’Union télégraphique internationale (première appellation de l’UIT) ont eu un profond impact sur la scène mondiale des communications.

Au milieu du XIXe siècle, les lignes télégraphiques s’arrêtaient aux frontières nationales car chaque pays utilisait un système et des équipements différents. Les messages devaient alors être transcrits, traduits et remis de la main à la main à la frontière avant d’être retransmis sur le réseau télégraphique du pays voisin. 

Le 17 mai 1865, après deux mois et demi de négociations difficiles, la première Convention télégraphique internationale était signée à Paris, en France. Elle a permis la création d'un cadre destiné notamment à normaliser les équipements télégraphiques et à définir des instructions d’exploitation uniformes.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Covid-19 : l’UNESCO s’inquiète de la fracture numérique dans l'enseignement à distance

Tenus à l'écart des salles de classe par la pandémie de Covid-19, 826 millions d'élèves et d’étudiants n'ont pas accès à un ordinateur à domicile et 706 millions n'ont pas l'Internet à la maison, alors que l'enseignement numérique à distance est utilisé pour assurer la continuité de l'éducation dans la grande majorité des pays, s’inquiète l’UNESCO.