Au Niger, l’ONU combat l’infodémie autour du Covid-19 avec sept chanteurs

7 mai 2020

Au Niger, l'UNESCO et le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) se sont associés à « Poings levés », un collectif de sept chanteurs engagés réunis autour du rappeur Danny Lee, pour mobiliser et sensibiliser le public nigérien à la pandémie de Covid-19.

Le résultat de cette collaboration est la chanson « Protège ta life », dont les paroles sont en en djerma, en haoussa, en tamachek et en français - avec des versions sous-titrées en anglais, en arabe et en français, précise l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) dans un communiqué de presse.

« Nous sommes en guerre contre un ennemi invisible / Pour une fois, éloignés, nous serons invincibles / Je sais que tu as toujours rêvé d’être Superman / Mais reste chez toi, tu verras, c’est super, man ! », dit la chanson.

« Nous espérons que nos voix et celles des chanteurs peuls bororos, le peuple nomade du Sahel, atteindront toutes les régions culturelles et linguistiques du Niger et même au-delà de nos frontières ; à travers toute l'Afrique occidentale et centrale », déclare Danny Lee.

Hommage au personnel de santé

Le clip musical qui accompagne cette chanson a été tourné pendant le confinement, dans le studio d’enregistrement de Danny Lee et à l'hôpital de Niamey pour rendre hommage à son personnel qui travaille jour et nuit.

Lors du tournage, le collectif a également fait participer des réfugiés vivant à Niamey impliqués dans la prévention. Dans le clip, on voit ces hommes et ces femmes qui ont fui la guerre produire du savon et de l'eau de javel à distribuer aux communautés les plus vulnérables du Niger, avec le soutien du HCR et de ses partenaires.

« Cette pandémie nous touche tous et c'est en restant unis, tous ensemble, que nous parviendrons à la vaincre », affirme le collectif.

Au Niger, un pays qui compte actuellement environ 500.000 personnes déplacées, le HCR soutient activement la réponse du gouvernement à la pandémie, en ouvrant des centres médicaux pour isoler et traiter les patients à Niamey ou en distribuant du matériel médical et des kits d'hygiène dans tout le pays. La chanson  « Protège ta life », avec le soutien de l'UNESCO, vient compléter les campagnes de sensibilisation dans ces communautés.

« Les réfugiés sont des acteurs essentiels de la réponse de santé publique et un élément clé de la cohésion sociale, y compris aux yeux de la population qui les accueille », explique Alessandra Morelli, Représentante du HCR au Niger. « Produisant du savon et d'autres produits de nettoyage, ils deviennent une partie intégrante de la lutte contre la transmission du virus. Notre objectif est que chaque réfugié et chaque membre de la communauté d'accueil dispose de savon, d'eau de javel et de masques produits localement ». 

Un employé de l'UNICEF supervise l'installation de tentes à côté d'un hôpital à Niamey, au Niger, pendant la pandémie de Covid-19.
© UNICEF/Juan Haro
Un employé de l'UNICEF supervise l'installation de tentes à côté d'un hôpital à Niamey, au Niger, pendant la pandémie de Covid-19.

Campagne #DontGoViral

La chanson  « Protège ta life » fait partie de la campagne #DontGoViral qui a conçu une série de messages d'intérêt public, de clips vidéo et de chansons en accès libre pour s'intégrer dans les campagnes de communication de l'UNESCO visant à lutter contre la désinformation autour du Covid-19 et à fournir des informations de base sur les précautions à prendre pour limiter la propagation du virus en Afrique. 

Par l'intermédiaire des bureaux de l'UNESCO en Afrique, de la communauté Innovation for Policy Foundation (i4Policy), qui compte plus de 170 centres d'innovation dans 45 pays africains, et en partenariat avec la BBC, la campagne permet aux communautés dans l’ensemble de l’Afrique de s’approprier et de conduire des campagnes d’information afin de soutenir les agences de santé nationales et internationales dans la lutte contre la diffusion de la maladie vers les communautés qui sont le plus à risque.

Depuis son lancement, la campagne a reçu plus de 500 soumissions de plus d’une quarantaine de pays d'Afrique.

« Le succès de la campagne DontGoViral souligne la résilience et la créativité des femmes et des hommes sur le continent africain pour exploiter le pouvoir de la diversité culturelle afin de combattre efficacement l'infodémie qui s'avère tout aussi virale que la pandémie elle-même. Leurs contributions montrent que les acteurs culturels sont une partie indispensable de la solution », a déclaré la Directrice générale de l'UNESCO, Audrey Azoulay.

Des artistes de haut niveau de toute l'Afrique et de la diaspora africaine s’associent à la campagne, notamment Fally Ipupa, Timi Dakolo, Wale Turner, Stonebwoy, Reekado Banks, Les Frères Smith et Seun Kuti, Didier Awadi ou Youssou N’Dour.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.