Myanmar : l’ONU condamne une attaque qui a causé la mort d’un employé de l’OMS

21 avril 2020

Le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a condamné fermement l'attaque au Myanmar contre un véhicule de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) transportant des échantillons de tests au Covid-19, au cours de laquelle un employé de l’OMS a été tué et un fonctionnaire birman blessé.

L’attaque a eu lieu lundi 20 avril dans l'État de Rakhine, qui est en proie à des violences entre groupes rebelles et militaires.

« Le Secrétaire général exprime ses condoléances à la famille du défunt et souhaite un prompt rétablissement au blessé. Il appelle à une enquête complète et transparente sur l'incident et à ce que les auteurs soient traduits en justice », a dit son porte-parole dans une déclaration à la presse publiée mardi.

Le bureau Nations Unies au Myanmar s’est également déclaré profondément attristé de confirmer la mort de Pyae Sone Win Maung, chauffeur de l’OMS, à la suite de cet « incident de sécurité » dans le canton de Minbya, dans l'État de Rakhine, dans la soirée du lundi 20 avril.

« Le collègue de l'OMS conduisait un véhicule des Nations Unies de Sittwe à Yangon transportant des échantillons de tests au Covid-19 en soutien au ministère de la santé et des sports. L'ONU demande de plus amples informations sur les circonstances de l'incident. Nous présentons nos plus sincères condoléances à la famille de notre collègue », a dit le bureau de l’ONU au Myanmar dans un communiqué de presse.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.