L’ONU présente un plan pour faire face aux conséquences socio-économiques du Covid-19

31 mars 2020

Le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a présenté mardi un plan pour faire face aux conséquences socio-économiques potentiellement dévastatrices de la pandémie de Covid-19 à travers le monde et a établi un fonds mondial pour soutenir les pays à revenu faible et intermédiaire.

La pandémie qui est partie de Chine en décembre a infecté à ce jour plus de 750.000 personnes dans le monde et fait plus de 38.000 morts. Le virus a été détecté dans au moins 171 pays. Le plus grand nombre de cas ont été enregistrés actuellement aux Etats-Unis, en Italie, en Chine et en Espagne.

« Le Covid-19 attaque les sociétés en leur sein, faisant des morts et détruisant des moyens de subsistance. Les effets potentiels à plus long terme sur l'économie mondiale et sur l’économie de chaque pays sont désastreux », note l’ONU dans un communiqué de presse.

Dans un nouveau rapport intitulé Responsabilité partagée, solidarité mondiale : répondre aux conséquences socio-économiques du Covid-19, le Secrétaire général de l’ONU appelle chacun à agir ensemble pour faire face à ces conséquences et atténuer le coup porté aux populations.

Photo ONU/Mark Garten
Le Secrétaire général de l'ONU, António Guterres, présente son plan de réponse aux conséquences socio-économiques du Covid-19.

Une réponse représentant au moins 10% du PIB mondial

Le rapport décrit la vitesse et l'ampleur de la pandémie, la gravité des cas et les perturbations provoquées par la pandémie aux niveaux économique et social.

« Le Covid-19 est le plus grand test auquel nous avons été confrontés ensemble depuis la formation des Nations Unies », a déclaré António Guterres.

« Cette crise humaine exige une action politique coordonnée, décisive, inclusive et innovante de la part des principales économies du monde - et un soutien financier et technique maximal aux personnes et aux pays les plus pauvres et les plus vulnérables », a-t-il ajouté.

Le rapport est publié après que le Fonds monétaire international (FMI) a annoncé que le monde était entré dans une récession semblable à celle de 2009, voire plus grave. Le rapport appelle à une réponse multilatérale à grande échelle, coordonnée et globale représentant au moins 10% du PIB mondial.

Le système des Nations Unies et son réseau mondial de bureaux régionaux, sous-régionaux et d’équipes de pays travaillant pour la paix, les droits de l'homme, le développement durable et l'action humanitaire, soutiendront tous les gouvernements et partenaires à travers la réponse et le relèvement.

À cette fin, le Secrétaire général a créé un fonds dédié à la réponse au Covid-19 et au relèvement pour soutenir les efforts dans les pays à revenu faible ou intermédiaire.

Son approche est une réponse multi-agences et multisectorielle coordonnée pour faire face à l'impact socio-économique de la crise du Covid-19. Elle comptera sur le leadership des coordonnateurs résidents et des équipes de pays des Nations Unies pour soutenir rapidement les gouvernements dans cette crise et dans le relèvement.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Impact du Covid-19 : l’ONU demande 2.500 milliards de dollars pour les pays en développement

La pandémie de Covid-19 a engendré des « dommages économiques sans précédent » pour les deux tiers de la population mondiale vivant dans les pays en développement. Les Nations Unies ont plaidé lundi en faveur d’un programme de soutien d’un montant de 2.500 milliards de dollars.