Coronavirus : l’OMS appelle les pays à adopter une approche globale dans la riposte

14 mars 2020

Alors que le bilan de l’épidémie de coronavirus a dépassé la barre des 5.300 morts dans le monde, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a réitéré son appel à la communauté internationale pour qu’elle adopte une approche globale dans le combat contre le Covid-19.

« Notre message aux pays reste le suivant : vous devez adopter une approche globale pour lutter contre Covid-19 », a rappelé l’agence onusienne en charge des questions de santé sur son compte twitter. Et c’est son chef, le Dr. Tedros Adhanom Ghebreyesus qui a décliné cette feuille de route.
 
Selon le Dr Tedros, pour venir à bout de ce virus, la riposte mise en place par les pays ne doit pas être uniquement fondée sur des mesures de « distanciation sociale », mais sur une approche globale, impliquant également de tester tous les porteurs du virus, de rechercher leurs contacts et de les placer en quarantaine. « Pas seulement des tests. Pas seulement la recherche des contacts. Pas seulement la quarantaine. Pas seulement la distanciation sociale. Faites tout cela », a plaidé le Directeur général de l’OMS dans un tweet samedi matin.

Au-delà des décideurs politiques ou des autorités sanitaires, « chaque petite aide » peut aussi faire la différence, « qu’il s’agisse de partager des messages de soutien et de conseils ou de montrer comment se protéger ». Le défi est d’appeler « les gens du monde entier à montrer les moyens simples de vaincre le coronavirus ».

L’OMS salue l’initiative de la France pour une réunion du G7 lundi

Vendredi, l’OMS a qualifié l’Europe de nouvel « épicentre » de la pandémie de coronavirus, qui a déjà fait plus de 5.388 morts dans le monde. Plus de 142.320 cas d’infection sont dénombrés dans 129 pays, dont les plus touchés après la Chine (81.021 cas et 3194) sont l’Italie avec 1.268 morts pour 17.660 cas et l’Iran avec 514 morts pour 11.364 cas. En Europe, l’épidémie s’accélère en Espagne avec 120 morts (4.231 cas) et même inquiétude en France avec 79 morts (3.640 cas) et en Allemagne (3.062 cas et 6 décès).

Alors que l’agence onusienne a averti hier que le pic est « impossible » à prévoir, le Dr. Tedros a rappelé depuis le début de la pandémie, l’importance d’une intensification de « la mobilisation internationale ». A cet égard, il a salué, dans un tweet, les initiatives prises par la France. « Merci beaucoup Président @EmmanuelMacron pour avoir mobilisé les dirigeants du G7 afin de faire progresser les efforts et de mobiliser les investissements dans les outils nécessaires pour lutter contre le Covid-19 et assurer la sécurité du monde », a-t-il dit, non sans rappeler que l’OMS se tient aux côtés de Paris dans ce combat contre le coronavirus.

A noter que dans un tweet, le Président français a rappelé avoir échangé avec son homologue américain et que les dirigeants du G7 tiendront « un sommet extraordinaire par visioconférence ce lundi sur le Covid-19 ». « Nous coordonnerons nos efforts sur le vaccin et les traitements, et travaillerons à une réponse économique et financière », a ajouté le chef de l’Etat français.

Le monde du sport se mobilise aussi

Et c’est seulement en « travaillant ensemble » que la communauté internationale pourra « gagner le combat » contre ce nouveau coronavirus. Le chef de l’OMS a ainsi salué la mobilisation des clubs de football mais aussi des sportifs comme le pilote automobile de nationalité franco-suisse Romain Grosjean ou l’entraineur du club anglais de Liverpool Jürgen Klopp.

« L’OMS remercie Jürgen Klopp pour la solidarité dont il a fait preuve ainsi qu’@Alissonbecker (international brésilien de Liverpool), @Cristiano (la star portugaise de footbal Cristiano Ronaldo), @paulpogba (le champion du monde français de football, Paul Pogba), @RGrosjean (le pilote de formule 1, Romain Grosjean) et d’autres dans le monde du sport », a ajouté Dr Tedros.

Il a salué l’engagement de tous ces sportifs et leur « puissant message au monde ». « Donner la priorité à la santé des personnes, réduire les risques, s’occuper des personnes vulnérables et faire preuve de compassion c’est ça l’OMS », a indiqué le chef de l’Agence onusienne, relevant que « l’heure est à la promotion de la santé et à la protection des personnes contre le coronavirus ».
 

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Coronavirus : l’Europe est désormais le « nouvel épicentre » de la pandémie, selon l’OMS

L’Europe est désormais « l’épicentre » de la pandémie du nouveau coronavirus, a indiqué vendredi le chef de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).