La Vice-Secrétaire générale célèbre la Journée des femmes en Papouasie-Nouvelle-Guinée

8 mars 2020

La Vice-Secrétaire générale des Nations Unies, Amina J Mohammed, a célébré dimanche la Journée internationale des femmes à Port Moresby, en Papouasie-Nouvelle-Guinée, et a lancé officiellement dans ce pays l’initiative Spotlight avec le gouvernement et l’Union européenne pour mettre fin à la violence contre les femmes et les filles.

L'Initiative Spotlight est un partenariat mondial pluriannuel entre l'Union européenne et les Nations Unies visant à éliminer toutes les formes de violence à l'égard des femmes et des filles d'ici 2030.

La Papouasie-Nouvelle-Guinée bénéficiera d’un investissement de 22 millions de dollars sur trois ans. Cet argent permettra de renforcer les capacités de mise en œuvre de la stratégie de lutte contre la violence basée sur le genre, d’étendre les programmes de transformation des normes sociales, de renforcer les secteurs de la justice, de la protection de l'enfance et de la santé, d’améliorer la qualité des données et de soutenir les organisations locales et communautaires dans leur réponse sur cette question.

« L'initiative Spotlight s'appuiera sur le solide travail déjà mené par le gouvernement. Et avec l'ONU, l'UE, la société civile et les partenaires au développement, elle se concentrera sur des investissements plus importants dans 11 provinces dans l’ensemble des quatre régions. Tout le monde devrait bénéficier de l'initiative Spotlight, directement ou indirectement », a déclaré la Vice-Secrétaire générale lors d’une conférence de presse après le lancement de l’initiative à Port Moresby.

Réaliser le programme de développement durable

Mme Mohammed a souligné l’importance de l’autonomisation des femmes et des jeunes dans le cadre des efforts pour réaliser les Objectifs de développement durable (ODD).

« Nous ne pouvons pas atteindre les objectifs de développement durable, le programme mondial pour les personnes, la planète et la prospérité, si nous n'amenons pas avec nous la moitié de notre population. Nous ne pouvons pas dire que nous avons réalisé la paix si la moitié de nos communautés vit dans la peur, l'insécurité et sans dignité », a-t-elle déclaré.

La Vice-Secrétaire générale était accompagnée lors de sa visite en Papouasie-Nouvelle-Guinée par la Directrice exécutive d’ONUSIDA, Winnie Byanyima, et par l’Envoyée du Secrétaire général pour la jeunesse, Jayathma Wickramanayake.

Lors de cette visite de trois jours, la délégation onusienne a notamment rencontré le Premier ministre et d’autres responsables du gouvernement, des représentants de la jeunesse, des défenseurs des droits humains, des femmes leaders, et des personnes vivant avec le VIH.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Journée des femmes : nous avons besoin de votre passion et de votre conviction, déclare le chef de l’ONU

Vingt-cinq ans après la conférence de Beijing, les progrès en matière de droits des femmes sont au point mort, voire en recul, a déploré vendredi le Secrétaire général des Nations Unies lors de la célébration de la Journée internationale des femmes au siège de l’Organisation à New York.