Syrie : le cessez-le-feu permettra l’accès humanitaire, selon le PAM

6 mars 2020

Les agences et programmes humanitaires espèrent que l'instauration d'un cessez-le-feu dans le nord-ouest de la Syrie va faciliter la livraison de l'aide humanitaire.

« L’accalmie des combats devrait permettre à ceux qui sont pris dans les combats d’avoir accès à l’aide humanitaire », a déclaré vendredi à Genève, Elisabeth Byrs, porte-parole du Programme alimentaire mondial (PAM), qui s’est félicitée du cessez-le-feu à Idlib, dans le nord-ouest de la Syrie, qui vient d’entrer en vigueur.

L’agence onusienne basée à Rome décrit « une situation est dramatique », avec notamment « trop de familles qui doivent dormir en plein air » malgré des températures glaciales. Jusqu’à un million de personnes ont été déplacées au cours des derniers mois dans ce conflit qui dure depuis neuf ans.

Les prix des denrées alimentaires à Idlib avaient augmenté de 120%, ce qui rendait les familles de la région totalement dépendantes des livraisons du PAM et des partenaires humanitaires.

Le PAM a donc intensifié ses opérations pour atteindre le plus grand nombre de personnes possible.

Mais toutes ces opérations dépendent d’un financement fiable et prévisible afin de permettre au PAM de maintenir cette bouée de secours humanitaire.

A cet égard, Mme Byrs a souligné que plus de 188 millions de dollars sont nécessaires pour que ces activités puissent se poursuivre jusqu’en août 2020.

Selon les médias, le Président russe Vladimir Poutine et son homologue turc Recep Tayyip Erdogan ont annoncé, jeudi lors d’une conférence de presse commune au Kremlin, l’entrée en vigueur d’un cessez-le-feu à partir de 22H00 GMT jeudi. 

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Syrie : l'ONU appelle à la protection des enfants, des infrastructures civiles et à la cessation des hostilités

Il est maintenant plus urgent que jamais de mettre fin à la violence en Syrie et d'améliorer l'accès à travers le pays, ont déclaré jeudi la Directrice exécutive de l'UNICEF, Henrietta Fore, et le Directeur exécutif du Programme alimentaire mondial (PAM), David Beasley, en conclusion d’une visite de deux jours dans ce pays.