Coronavirus : l’OMS met en garde contre les escroqueries

29 février 2020

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a averti que des escrocs profitent de la propagation du coronavirus (COVID-19) pour voler de l'argent ou des informations sensibles.
 

Selon l’OMS, des escrocs se font passer pour des représentants de l'OMS. Si une personne ou une organisation vous contacte en prétendant appartenir à l'OMS, l’agence onusienne recommandent de prendre des mesures pour vérifier son authenticité.

Les exemples de comportements suspects sont multiples. Ces personnes et organisations peuvent vous demander des informations de connexion, envoyer des pièces jointes non sollicitées, diriger des personnes vers un site Web autre que celui de l’OMS (www.who.int/fr) ou demander des dons directs pour des plans d'intervention d'urgence ou lancer des appels de financement.

L'OMS a fermement confirmé qu’elle ne procède à aucune des activités de ce genre et avertit que les escroqueries peuvent prendre la forme d'e-mails, de sites Web, d'appels téléphoniques, de messages SMS et même de fax.

Les e-mails malveillants envoyés par des escrocs sont appelés e-mails de « phishing ». Ils apparaissent comme provenant de l'OMS et demandent aux utilisateurs des informations sensibles, telles que les noms d'utilisateur et les mots de passe, de cliquer sur des liens suspects et d'ouvrir des pièces jointes malveillantes. Suivre ces instructions permet aux escrocs d'installer des logiciels qui peuvent leur donner accès à des ordinateurs ou les endommager.

Quelles précautions à prendre ?

- Vérifiez l'expéditeur en vérifiant son adresse e-mail.
- Vérifiez le lien avant de cliquer dessus.
- Soyez prudent lorsque vous fournissez des informations personnelles.
- Ne vous précipitez pas et ne vous sentez pas sous pression.
- Si vous avez donné des informations sensibles, pas de panique.
- Si vous voyez une escroquerie, signalez-la.

Rechercher des informations officielles

Etant donné que de nombreux comptes sur les médias sociaux partagent des informations sur le coronavirus, le Directeur général de l'OMS, le Dr. Tedros Adhanon Ghebreyesus, a appelé le public à rechercher des sources officielles (telles que le site internet de l'OMS) pour savoir comment se protéger, protéger ses proches et la communauté locale. Le site internet de l'OMS contient des informations d'experts complètes, régulièrement mises à jour et faisant autorité sur le virus.

Dans un Tweet publié samedi, le Dr. Tedros a reconnu l'anxiété que beaucoup ressentent à propos du COVID-19, et a souligné l'importance de la préparation et de la planification pour rester en sécurité au travail, à l'école, dans les lieux de culte et dans tout espaces publics.

53 pays désormais touchés par le Coronavirus

Samedi, l'OMS a signalé que deux nouveaux pays - le Mexique et Saint-Marin - avaient signalé des cas de COVID-19 entre vendredi et samedi. Le nombre de cas continue d'augmenter. Le dernier rapport de situation de l'OMS en date du 29 février montre qu'au cours de la dernière période de rapport de 24 heures, le nombre de nouveaux cas en dehors de la Chine (1.318) a largement dépassé celui sur le territoire chinois (435).

Néanmoins, la grande majorité des cas confirmés (79.394) se trouvent en Chine. Les 52 autres pays touchés comptent actuellement 6.009 cas au total. 2.838 personnes sont mortes du virus en Chine et 86 décès signalés dans le reste du monde.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Coronavirus : le chef de l’ONU appelle à ne pas céder à la panique

Le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a appelé vendredi à ne pas céder à la panique mais à se préparer face à l’épidémie de coronavirus qui se propage dans le monde.