RDC : la cheffe des droits de l'homme de l'ONU effectuera une visite du 23 au 27 janvier

20 janvier 2020

 La Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme, Michelle Bachelet, effectuera une visite officielle de cinq jours en République démocratique du Congo (RDC) à l'invitation du gouvernement, a annoncé lundi son bureau.

Michelle Bachelet entamera son déplacement en RDC – le premier en tant que Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme - le jeudi 23 janvier à Bunia, dans la province de l'Ituri. Dans le nord-est du pays, elle visitera un camp de personnes déplacées par les violences continues impliquant les groupes Lendu et Hema, et s'entretiendra avec des représentants des deux groupes. 

Elle rencontrera également des victimes de torture et de violence sexuelle, ainsi que des hauts fonctionnaires du gouvernement local.

Le 10 janvier, un rapport conjoint de la Mission de l’ONU en RDC (MONUSCO) et du bureau du Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme (HCDH) a fait état de meurtres, de viols et d’autres violences dans la province de l'Ituri qui pourraient constituer des crimes contre l’humanité.

🎙️ A ECOUTER | RDC : les violences en Ituri pourraient constituer des « crimes contre l’humanité »

Le 24 janvier, Mme Bachelet se rendra à Kinshasa, où elle mènera trois jours de discussions, qui se termineront par une rencontre avec le président congolais Felix Tshisekedi le lundi 27 janvier. 

Pendant son séjour dans la capitale congolaise, la cheffe des droits de l’homme de l'ONU compte également rencontrer plusieurs membres du gouvernement de la RDC, notamment les ministres des affaires étrangères, de la défense et de la justice, ainsi que les ministres des droits de l'homme, de l'enfance et de la famille et d'autres hauts fonctionnaires et autorités gouvernementales.

La Haut-Commissaire devrait aussi s'entretenir avec la Commission nationale des droits de l'homme et avec des organisations de la société civile. Des rencontres sont également prévues avec les chefs des agences des Nations unies présentes en RDC et la Représentante spéciale du Secrétaire général de l’ONU dans le pays, Leila Zerrougui, ainsi que d'autres hauts fonctionnaires de la MONUSCO.

Mme Bachelet fera une déclaration à la fin de sa visite en RDC, a précisé le HCDH.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

RDC : une enquête de l’ONU considère les violences en Ituri comme de possibles crimes contre l’humanité

Les meurtres, viols et autres violences visant notamment la communauté Hema dans la province de l’Ituri, dans le nord-est de la République démocratique du Congo (RDC), pourraient présenter des éléments constitutifs de « crime contre l’humanité », selon un rapport des Nations Unies publié vendredi.