Un nouveau coronavirus identifié chez un voyageur en Thaïlande (OMS)

13 janvier 2020

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a déclaré lundi qu’elle travaillait avec les autorités thaïlandaises et chinoises à la suite de rapports confirmant qu’un nouveau coronavirus avait été identifié chez une personne en Thaïlande.

Cette personne est un voyageur de Wuhan, en Chine. Son cas a été identifié par des responsables thaïlandais le 8 janvier et elle a été hospitalisée ce jour-là. La personne se remet de la maladie, selon des responsables thaïlandais.

« Il est possible que des cas soient identifiés dans d'autres pays. Ceci renforce la raison pour laquelle l'OMS appelle à une surveillance active et à une préparation constante dans d'autres pays », a souligné l’OMS dans une déclaration à la presse.

L’agence onusienne a publié des directives sur la manière de détecter et de traiter les personnes atteintes du nouveau virus.

« Le séquençage génétique partagé par la Chine permet à davantage de pays de diagnostiquer rapidement les patients », a précisé l’OMS, qui juge essentiel que les enquêtes se poursuivent en Chine pour identifier la source de cette flambée et tout réservoir animal ou hôte intermédiaire.

Compte tenu de l'évolution de la situation, le Directeur général de l'OMS, le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, consultera les membres du Comité d'urgence et pourrait convoquer une réunion du comité dans un bref délai, a indiqué l’agence onusienne.

Les coronavirus sont une grande famille de virus qui provoquent des maladies allant du rhume à des maladies plus graves telles que le syndrome respiratoire du Moyen-Orient et le syndrome respiratoire aigu sévère. Un nouveau coronavirus est une nouvelle souche qui n'a pas été identifiée auparavant chez l'homme.

Les coronavirus sont transmis entre les animaux et les humains. Plusieurs coronavirus connus circulent chez des animaux qui n'ont pas encore infecté l'homme.

Les signes d'infection courants comprennent les symptômes respiratoires, la fièvre, la toux, l'essoufflement et les difficultés respiratoires. Dans les cas plus graves, l'infection peut provoquer une pneumonie, un syndrome respiratoire aigu sévère, une insuffisance rénale et même la mort.

Les recommandations standard pour prévenir la propagation des infections comprennent le lavage régulier des mains, la couverture de la bouche et du nez lors de la toux et des éternuements, la cuisson complète de la viande et des œufs.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Ebola en RDC : un nouveau cas enregistré à Beni après près d’un mois d’accalmie

Après près d'un mois d’accalmie, un nouveau cas confirmé de la maladie à virus Ebola a été enregistré mardi 7 janvier, à Beni, en République démocratique du Congo. C’est ce qu’a indiqué l’Organisation mondiale de la santé (OMS) dans son dernier bulletin.