Développement durable et technologies au cœur d’un Sommet mondial de « jeunes visionnaires » à Genève

8 janvier 2020

Faire entendre la voix de plus de 700 lycéens de 25 pays du monde entier, tel est le menu du débat mondial sur les technologies qu’organise ce mercredi l’Union internationale des télécommunications (UIT).

Ce Sommet mondial des jeunes visionnaires (Futurecasters), qui se tient aussi bien au Palais des Nations qu’au siège de l’UIT (8-10 janvier 2020), est le fruit d’une collaboration entre l’agence onusienne et la Conférence de simulation du FerMUN (“Ferney Model United Nations”) du Lycée international Ferney Voltaire (France).

Sous le thème de la technologie au service du développement, cette rencontre de Genève est l’occasion pour des lycéens et des étudiants de débattre de la façon dont ils entendent tirer parti des technologies pour progresser sur la voie de la réalisation des 17 Objectifs de développement durable.

A travers le prisme de leurs expériences et leurs points de vue culturels et personnels, ces jeunes se pencheront sur la façon dont la technologie peut transformer leur quotidien.

Impliquer les jeunes dans les solutions pour l’avenir

« Notre monde a désespérément besoin de technologies pour relever les défis auxquels nous sommes confrontés. Les jeunes doivent être impliqués dans la conception de solutions pour l’avenir », a déclaré dans un message vidéo, Jayathma Wickramanayake, Envoyée de l’ONU pour la jeunesse.

Durant trois jours, plus de 700 jeunes étudiants issus d’une cinquantaine d’écoles de 25 pays à travers le monde auront ainsi des discussions sur l’environnement, la cybersécurité, les compétences numériques, ou sur l’intelligence artificielle et l’éducation.

Sous la forme d’un programme de consultations axé sur les jeunes, cette manifestation vise à veiller à ce que les jeunes puissent faire entendre leur voix dans toutes les discussions et les activités importantes onusiennes en matière de développement.

Nous avons besoin d’entendre la voix des jeunes - Fabrizio Hochschild

Les organisateurs insistent beaucoup sur l’importance de donner la parole à cette frange de la société « qui héritera du monde que les technologies sont en train de modeler ».

« La liste des défis mondiaux dont vous - les jeunes - héritez, est très longue », a d’ailleurs rappelé Tatiana Valovaya, Directrice générale du Bureau de l’ONU à Genève à l’ouverture des travaux.

Débattre des avantages de la technologie

Pour les Nations Unies, il est essentiel d’écouter les attentes des jeunes vis-à-vis de la technologie et de faire en sorte qu’ils soient des acteurs des enjeux du monde.

A la question de savoir s’il est plus difficile de se glisser dans la peau de l’autre et défendre des positions indéfendables, la Secrétaire générale du FerMUN estime que c’est intéressant des deux côtés.

« D’un côté pour un lycéen français de jouer le rôle pour un pays très proche du sien, ça peut être très intéressant. Mais c’est aussi intéressant de représenter un pays qu’on ne comprend pas très bien ou qu’on considère comme très étrange et très exotique parce que ça aide vraiment à rentrer dans la peau des représentants de pays, de comprendre pourquoi le pays défend les positions qu’il défend », a fait valoir Gessienne Grey.

Pour cette élève du Lycée international de Ferney-Voltaire, c’est important que les jeunes apprennent à comprendre les enjeux des relations internationales.

C’est d’ailleurs l’objectif affiché par l’UIT pour marquer le début d’un processus de dialogue ouvert, franc et continu dans lequel les jeunes pourront échanger sur les avantages de la technologie et sur ce qui les préoccupe.

« Nous pouvons être la première génération sur Terre à résoudre tant de problèmes urgents. Nous en avons les moyens et nous avons besoin d’entendre vos voix », a insisté de son côté Fabrizio Hochschild Drummond, Conseiller spécial pour les préparatifs de la commémoration du 75ème anniversaire de l’ONU.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Dans un monde en ébullition, la jeunesse est notre plus grande source d'espoir - Guterres

Alors que le monde s’apprête à entrer dans l’année 2020 « sur fond d’incertitudes et d’insécurité », le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a souligné le rôle crucial des jeunes du monde entier pour affronter ces défis.