Feux en Australie : l’UNICEF offre son assistance au gouvernement

6 janvier 2020

Le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) en Australie a indiqué lundi avoir offert son assistance au gouvernement australien alors que le pays affronte de gigantesques feux de brousse.

UNICEF Australie a présenté ses sincères condoléances aux enfants et aux familles touchés par ces incendies.

« Nous tenons à souligner l'altruisme, le professionnalisme et le dévouement des secouristes, du service des pompiers ruraux, de la Croix-Rouge australienne et d'autres organisations qui travaillent déjà sur le terrain », a dit la section australienne de l’agence onusienne dans un communiqué de presse.

UNICEF Australie a offert son soutien au gouvernement australien et à la Croix-Rouge et poursuit les discussions sur la meilleure façon d'utiliser son expertise « en collaboration avec des partenaires et dans l'intérêt supérieur des enfants concernés ».

L'UNICEF possède une expertise et une expérience considérables dans le monde pour répondre aux urgences, notamment aux catastrophes naturelles. « Après des décennies de travail avec des millions de personnes dans le monde, nous savons que les enfants sont toujours parmi les plus vulnérables dans des circonstances comme celles-ci. Partout dans le monde, nous nous engageons à fournir un soutien aux enfants pendant les trois étapes du soulagement, du rétablissement et de la réhabilitation à long terme », a souligné l’agence onusienne.

Retour à la vie normale

Elle rappelle qu’il est « extrêmement important » que les enfants qui ont vécu des catastrophes retournent à leur vie normale le plus rapidement possible, et l'un des moyens les plus efficaces de le faire est de les aider à reprendre leurs études.

« La situation est toujours en train d 'évoluer et les besoins restent à déterminer. Dans l'attente d'une évaluation des besoins, les principales initiatives prévues devraient se concentrer sur l’aide aux secouristes pour assurer le soutien et les ressources nécessaires pour que les enfants affectés puissent retourner à l'école ; le soutien au rétablissement en travaillant avec des partenaires pour donner accès à un soutien psychosocial aux enfants touchés ; la contribution aux efforts de réadaptation en organisant des forums appropriés pour garantir que les voix des enfants façonnent les réponses futures », a dit l’agence onusienne.

« En plus de ceux qui ont été directement touchés, nous sommes très préoccupés pour les enfants témoins indirectement d'événements traumatisants par le biais des médias et des médias sociaux. Nous encourageons tous les parents à envisager de parler à leurs enfants de ce qui se passe et à prendre des mesures pour que leurs enfants se sentent en sécurité », a-t-elle ajouté.

L’agence onusienne rappelle que le processus de rétablissement après une catastrophe d'une telle ampleur prendra beaucoup de temps et elle appelle à davantage de réponses centrées sur l'enfant et à ce que les besoins des enfants continuent d'être prioritaires.

« La réponse et la planification en cas de catastrophe doivent inclure les points de vue et les expériences des enfants et UNICEF Australie entend s'assurer que les enfants qui ont été touchés par cette catastrophe soient consultés et que leurs points de vue et opinions soient transmis aux décideurs », a dit l’agence.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

L’OMM fait état de températures au-dessus de la normale

Selon les dernières prévisions du bulletin saisonnier de l’Organisation météorologique mondiale (OMM) publiées lundi à Genève, le thermomètre est au-dessus de la normale.