Burkina Faso : l'UNICEF condamne l'attaque contre un bus transportant des enfants

5 janvier 2020

Le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) a condamné dimanche l'attaque à l'engin explosif improvisé qui a eu lieu samedi matin contre un bus dans la Boucle du Mouhoun, dans le nord-ouest du Burkina Faso, tuant au moins 14 civils, dont 7 élèves.

« Ces derniers mois ont vu une augmentation des violations graves commises contre les droits de l'enfant », a déploré l'UNICEF sur son compte Twitter

L'agence onusienne a rappelé que les enfants doivent être protégés où qu’ils se trouvent et à chaque instant.

« Les enfants ne devraient jamais être ni victimes, ni la cible d'attaques », a martelé l'UNICEF. 

Cette nouvelle tuerie de civils survient onze jours après le massacre d'Arbinda, au nord du Burkina Faso, la veille de Noël, qui avait tué 35 civils, dont 31 femmes.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Burkina Faso : l’ONU condamne l’attaque meurtrière dans le nord du pays

Le Secrétaire général des Nations Unies a fermement condamné mercredi l'attaque perpétrée le 24 décembre par des individus armés non identifiés à Arbinda, dans la province de Soum, dans le nord du Burkina Faso.