Guinée-Bissau : l’ONU salue la bonne conduite du scrutin présidentiel

2 janvier 2020

Le Représentant spécial du Secrétaire général et Chef du Bureau des Nations Unies pour l'Afrique de l'Ouest et le Sahel (UNOWAS) s’est félicité mercredi de l'annonce par la Commission électorale en Guinée-Bissau des résultats de l'élection présidentielle.

Dans un communiqué de presse publié à l'issue d'une visite de trois jours en Guinée-Bissau, du 28 au 31 décembre, Mohamed Ibn Chambas a applaudi la population de ce pays pour le bon déroulement des élections et l'atmosphère pacifique qui a prévalu tout au long du processus électoral.

Il a salué « la magnanimité et l’élégance des deux candidats dans leur acceptation des résultats et exhorté tous les militants à continuer à faire preuve de maturité et de retenue pendant la période postélectorale ».

Le Représentant spécial a félicité la Commission électorale « pour la conduite exemplaire du processus électoral qui marque une progression importante dans le développement démocratique de la Guinée-Bissau ».

Mohamed Ibn Chambas a réitèré l'engagement des Nations Unies à continuer à soutenir le gouvernement et le peuple de Guinée-Bissau dans leurs efforts en faveur de la consolidation de la paix et du développement.

Selon la presse, l'ancien Premier ministre Umaro Sissoco Embalo a remporté l'élection présidentielle, avec 53,55 % des voix lors du second tour, qui a eu lieu le 29 décembre dernier. Cette élection revêt une importance particulière pour le pays car elle pourrait permettre de tourner la page de l’instabilité politique.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Guinée-Bissau: l’élection présidentielle doit avoir lieu le 24 novembre « comme convenu » (Conseil de sécurité)

Dans une déclaration présidentielle adoptée ce matin à l’unanimité, le Conseil de sécurité a appelé l’attention des acteurs politiques en Guinée-Bissau sur la nécessité de tenir l’élection présidentielle le 24 novembre 2019 « comme convenu ».  L’objectif est de conclure le cycle électoral et ainsi permettre une passation pacifique du pouvoir à un président élu.