Syrie : huit enfants tués par des frappes aériennes dans la campagne d’Alep

3 décembre 2019

Huit enfants auraient été tués dans des attaques dans la ville de Tal Rifaat, située entre Alep et la frontière turco-syrienne, au nord de la Syrie, a dénoncé mardi le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF).

« Nous sommes choqués et attristés par les informations selon lesquelles huit enfants ont été tués et huit autres blessés lors d’attaques contre la ville de Tal Rifaat, dans la campagne d’Alep, au nord d’Alep », a déclaré dans un communiqué le Directeur régional de l’UNICEF pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord,Ted Chaiban.

Avec plus de 5 millions d’enfants ayant besoin d’aide humanitaire en Syrie, dont 2,6 millions d’enfants déplacés, l’ampleur, la gravité et la complexité de la crise sont stupéfiantes

Selon l'UNICEF, tous les enfants étaient âgés de moins de 15 ans.

« Cela porte le nombre d’enfants tués dans le nord de la Syrie à au moins 34 au cours des quatre dernières semaines seulement », a ajouté l’agence onusienne.

Le Fonds regrette qu’en près de neuf ans de conflit, « le principe fondamental de la protection des enfants a été complètement ignoré ».

« L’UNICEF rappelle à toutes les parties au conflit en Syrie que les enfants doivent toujours être protégés, qu’ils ne sont pas une cible et que ceux qui tuent délibérément des enfants seront tenus responsables », conclut Ted Chaiban.

Le 21 novembre dernier, l’UNICEF avait souligné qu’à la date du mois de septembre, l’ONU avait vérifié 1.792 violations graves des droits de l’enfant rien que cette année, y compris des meurtres, des blessures, le recrutement et l’enlèvement d’enfants et des attaques contre des écoles et des établissements de santé.

Selon l’UNICEF, ces chiffres montrent qu’en Syrie, les enfants continuent d’être exposés au même niveau de risque qu’en 2018.

Cette année-là, 1.106 enfants ont été tués dans les combats - le nombre le plus élevé d’enfants tués en une seule année depuis le début de la guerre. Les meurtres et mutilations restent la violation la plus répandue contre les enfants en Syrie, avec 657 enfants tués et 324 blessés entre janvier et fin septembre.

« Avec plus de 5 millions d’enfants ayant besoin d’aide humanitaire en Syrie, dont 2,6 millions d’enfants déplacés, l’ampleur, la gravité et la complexité de la crise sont stupéfiantes », a rappelé l’agence onusienne.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.