Plus de 400.000 enfants sont toujours les principales victimes du conflit dans l'est de l'Ukraine - UNICEF

2 décembre 2019

Près d'un demi-million de filles et de garçons dans l'est de l'Ukraine continuent de faire face à de graves risques pour leur santé physique et leur bien-être psychologique en raison du conflit qui dure depuis plus de cinq ans, a déclaré lundi le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF).

« Il est inconcevable que les enfants de l'est de l'Ukraine continuent d'aller dans des écoles criblées de balles et des abris anti-bombes et vivent dans des quartiers bombardés par intermittence et parsemés de mines antipersonnel », a dénoncé Afshan Khan, Directrice régionale de l'UNICEF pour l'Europe et l'Asie centrale, qui a effectué récemment une visite dans l'est de l'Ukraine.

« Une solution politique se fait attendre depuis longtemps. Nous appelons toutes les parties au conflit à mettre fin aux combats dans l'est de l'Ukraine », a-t-elle ajouté.

Nous appelons toutes les parties au conflit à mettre fin aux combats dans l'est de l'Ukraine - Afshan Khan, Directrice régionale de l'UNICEF pour l'Europe et l'Asie centrale

Mme Khan a reconnu que l'adoption récente par le gouvernement ukrainien de la Déclaration sur la sécurité dans les écoles constituait un pas en avant pour mieux protéger l'éducation contre les attaques et pour réduire l'utilisation des écoles à des fins militaires, mais elle a souligné que plus de cinq années de conflit avaient été dévastatrices pour les enfants de chaque côté de la ligne de contact.

« Les enfants que j'ai rencontrés dans l'est de l'Ukraine ont des espoirs et des rêves, à l'instar de tous les enfants, mais ils ont énormément souffert après cinq années de danger constant », a déclaré Mme Khan. « L’UNICEF et ses partenaires sont prêts à appuyer des mesures visant à protéger davantage les enfants et à assurer la mise en œuvre intégrale de la Déclaration sur la sécurité dans les écoles ».

Dans l’ensemble de l’Ukraine orientale, l’UNICEF et ses partenaires fournissent un soutien psychosocial et une éducation aux dangers des mines à des centaines de milliers d’enfants, de jeunes et de personnes qui s’occupent d’eux.

L’UNICEF prend également en charge les réparations des écoles et des jardins d’enfants endommagés ainsi que des installations vitales d’alimentation en eau et d’assainissement.

En 2019, 37% seulement de l’appel d’urgence lancé par l’UNICEF pour soutenir les enfants et leurs familles dans l’est de l’Ukraine ont été financés. Les activités liées à l’eau, à l’assainissement et à l’hygiène, notamment le transport d’eau par camion, la fourniture de produits chimiques pour le traitement de l’eau et la fourniture d’un accès ininterrompu à de l’eau salubre, présentaient un déficit de financement encore plus important de 80%.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

La CIJ se déclare compétente pour juger une affaire entre l’Ukraine et la Russie

La Cour internationale de Justice (CIJ), la plus haute juridiction de l’ONU, s'est déclarée compétente vendredi pour juger une affaire entre la Russie et l’Ukraine, qui accuse la Russie de financer le terrorisme en soutenant les rebelles séparatistes dans l'est de l'Ukraine.