Afghanistan : un projet de la FAO pour soutenir les moyens d’existence des familles agricoles vulnérables

20 novembre 2019

Le Fonds humanitaire afghan (AHF) a contribué à hauteur de 9,5 millions de dollars à un projet mené par la FAO dont l'objectif est de renforcer la résilience des agriculteurs affectés par des conflits et des catastrophes naturelles dans 16 des provinces afghanes les plus durement frappées par l'insécurité alimentaire, ont annoncé les deux partenaires.

« L'aide de l'AHF permettra aux agriculteurs en situation d'insécurité alimentaire d'accéder de nouveau aux semences certifiées pour la saison à venir et de protéger leurs moyens d'existence et leur principale source de nourriture et de revenus pour leurs familles », a déclaré Rajendra Aryal, Représentant de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) en Afghanistan.

« La FAO est extrêmement reconnaissante du soutien apporté par l'AHF en cette période critique», a-t-il ajouté.

Selon le rapport publié la semaine dernière par le Cadre intégré de classification (IPC), plus de 10 millions de personnes en Afghanistan font maintenant face à une insécurité alimentaire aigüe et ont besoin d'un soutien alimentaire urgent. 

Près de 70% des Afghans dépendent de l'agriculture pour leurs moyens d'existence, rendant le secteur essentiel si l'on veut réduire la pauvreté et maintenir la sécurité alimentaire.

660 000 personnes concernées

Le nouveau projet visera à améliorer la résilience de plus de 660.000 personnes face aux futurs chocs. Au total, 100.000 ménages dont les moyens d'existence ont été affectés par des conflits et des catastrophes naturelles sont concernés. Les agriculteurs recevront des intrants agricoles et notamment des semences de blé certifiées et améliorées et de l'engrais, tandis que des formations seront dispensées en vue d'améliorer les pratiques agricoles.

Cela permettra aux petits ménages agricoles de cultiver du blé lors de la prochaine saison de culture et d'augmenter leurs rendements agricoles, favorisant ainsi leur autosuffisance et générant des surplus qui pourront ensuite être utilisés comme stocks de semences ou tout simplement être vendus.

L'AHF est géré par le Bureau de la coordination des affaires humanitaires de l'ONU (OCHA), sous la direction d'un coordinateur humanitaire.

Dans le cadre du projet, chaque famille bénéficiaire recevra assez d'intrants pour pouvoir planter près de la moitié d'un hectare de blé, leur permettant ainsi de cultiver et de récolter plus de 900 kg de la céréale. C'est assez pour satisfaire les besoins en consommation de leur ménage pendant un an et pour éventuellement générer des surplus.

Au total, les distributions de céréales devraient déboucher sur une production brute de blé de 113.200 tonnes pour 2020.

« Les agriculteurs sont essentiels afin d'assurer la production alimentaire en Afghanistan et pourtant ces derniers jouissent d'un accès limité aux bonnes semences et aux autres intrants agricoles », a souligné Toby Lanzer, Coordinateur humanitaire des Nations Unies en Afghanistan.

« Cette subvention permettra de protéger les moyens d'existence des agriculteurs et de faciliter la culture du blé pendant la saison en cours, une étape cruciale pour lutter contre l'insécurité alimentaire qui touche tellement de personnes », a-t-il ajouté.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.