Forêts : la FAO et le FEM s'associent pour rendre les données forestières plus transparentes

11 novembre 2019

L’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et le Fonds pour l'environnement mondial (FEM) ont lancé lundi un nouveau projet pour rendre les données forestières plus accessibles et transparentes.

Ce nouveau projet va aider les pays, tout particulièrement ceux en développement, à mieux surveiller les forêts et l'utilisation des terres et à respecter les exigences de transparence requises par l'Accord de Paris sur le climat.

Selon la FAO, un mécanisme de suivi et de rapports efficaces des forêts et de l'évolution de l'utilisation des terres est essentiel pour suivre les progrès accomplis dans la réalisation des objectifs de développement durable (ODD) au fur et à mesure que les pays adoptent des mesures d’adaptation et d’atténuation face au changement climatique.

D'un montant de 7,1 millions de dollars, le projet est cofinancé par le FEM (1,9 million de dollars) et par la FAO (5,2 millions de dollars). Il s'agit de l'un des quatre projets globaux approuvés dans le cadre de l'Initiative de renforcement des capacités pour la transparence du FEM - un nouveau fonds fiduciaire destiné à aider les pays à mettre en œuvre l'Accord de Paris.

« De nombreux pays en développement n'ont pas la capacité de générer des données forestières fiables pour rendre compte de leurs résultats en matière de climat », a expliqué Hiroto Mitsugi, Sous-Directeur général du Département des forêts de la FAO. « Ce projet fournira une plate-forme essentielle pour des données plus transparentes sur les forêts, en aidant les pays à compiler, analyser et diffuser de meilleures données conformes à l'Accord de Paris », a-t-il précisé.

26 pays ciblés d’Asie, d’Afrique et d’Amérique latine - et de façon plus généralement 185 pays et territoires faisant partie du réseau mondial de correspondants nationaux pour l’évaluation des ressources forestières mondiales (FRA) - bénéficieront de ce nouveau projet.

Il sera mis en œuvre sur deux ans par les équipes d'évaluation des ressources forestières mondiales et de surveillance nationale des forêts de la FAO qui aident déjà 70 pays à surveiller leurs forêts afin d'assurer une gestion plus durable des forêts et de meilleurs rapports.

Le projet se concentrera notamment sur la mise à niveau de la plateforme de notification de l'évaluation des ressources forestières mondiales de la FAO qui permettra d’optimiser et rendre plus transparent la production des rapports et d’apporter un accès plus facile aux données rapportées.

Des cours d’apprentissage en ligne sur la transparence dans le secteur forestier seront élaborés à l’intention non seulement du personnel forestier gouvernemental mais et sera également rendu plus accessible aux universités, au secteur privé et aux organisations intergouvernementales.

Des ateliers sous-régionaux et nationaux en Asie, en Afrique, en Amérique latine et dans les Caraïbes seront aussi organisés pour renforcer les capacités des pays et des sous-régions en matière de gestion des forêts et ainsi présenter des outils forestiers innovants déjà développés par la FAO et ses partenaires.

Enfin une série de supports de communication pourront être développée pour sensibiliser le public sur l’importance du recueil, de l’analyse et de la diffusion de données pour la transparence du secteur forestier

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Les prix mondiaux des produits alimentaires ont augmenté en octobre (FAO)

Si les prix du fromage, de la volaille et de l’huile de tournesol ont diminué, ceux des exportations des denrées de base telles que le blé, le maïs, le sucre et l’huile de palme ont augmenté. Et selon l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), pour la première fois en cinq mois, les prix mondiaux des produits alimentaires ont augmenté en octobre.