Haïti : plus d’une personne sur trois a besoin d’une aide alimentaire urgente

8 novembre 2019

Plus d’un Haïtien sur trois est dans une situation d’insécurité alimentaire et a besoin d’une aide urgente pour faire face à ses besoins alimentaires quotidiens, a averti vendredi le Programme alimentaire mondial (PAM). 

« La hausse des prix, les troubles socio-économiques et la baisse de la production agricole ont entraîné une augmentation de l’insécurité alimentaire en Haïti en 2019 », a déclaré lors d’un point de presse à Genève, Hervé Verhoosel, porte-parole du PAM.

Selon une étude du Cadre intégré de classification de la sécurité alimentaire(IPC) menée en octobre, sur les 11 millions d’Haïtiens, près de 3,7 millions souffrent d’«insécurité alimentaire grave». Et parmi eux, plus d’un million sont en situation d’«urgence». Ce qui signifie que les familles doivent faire face à des difficultés extrêmes pour satisfaire leurs besoins alimentaires.

L’analyse du Cadre intégré de classification de la sécurité alimentaire d’octobre 2019 a montré que l’insécurité alimentaire dans les zones rurales avait augmenté de 15% depuis la dernière analyse effectuée en décembre 2018. 

Pour la première fois, l’étude a également été menée dans la région métropolitaine de la capitale et a révélé que 850.000 personnes vivaient dans l’insécurité alimentaire à Port-au-Prince, dont 200.000 dans la phase 4 de l’IPC, «Urgence». 

PAM / Clement Rouquette
En 2019, le PAM a apporté une aide alimentaire d'urgence à plus de 150.000 personnes en Haïti, souvent leur fournissant des transferts monétaires pour leur donner le choix de répondre à leurs besoins essentiels tout en contribuant à stimuler les marchés locaux.

L’insécurité entrave les efforts du PAM pour atteindre les Haïtiens dans le besoin

Le porte-parole de l’agence spécialisée de l’ONU a précisé également que les zones les plus touchées étaient le sud du département du Nord-Ouest et les quartiers de Cité Soleil à Port-au-Prince.

 « Ces deux zones sont classées en » urgence « (phase 4) sur l’échelle de l’IPC », a-t-il dit. Or sans assistance immédiate, la situation devrait se détériorer davantage. 

« Le nombre de personnes ayant besoin d’une aide alimentaire urgente passera de 3,7 millions à 4,1 millions en mars 2020 », a averti Hervé Verhoosel.

Ce dernier a souligné que « la sécurité en Haïti a entravé les efforts du PAM et d’autres organisations humanitaires pour atteindre les personnes dans le besoin au cours des 7 dernières semaines ». 

L’agence onusienne a été gravement touchée et de nombreuses livraisons ont dû être reportées. 

UN/Partners Tags: 

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Haïti : l’ONU s’inquiète de l’enlisement de la crise socio-politique

Le Bureau des droits de l’homme de l’ONU a fait part vendredi de son inquiétude concernant la situation socio-politique en Haïti et l’enlisement d’une crise dans un contexte de vaste mouvement de protestation dans le pays.