Equateur : l’ONU envoie une mission pour enquêter sur les récentes violences

18 octobre 2019

Une équipe de trois personnes du Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l'homme (HCDH) doit se rendre en Équateur du 20 octobre au 8 novembre pour examiner des allégations de violations commises dans le contexte des récentes manifestations.

« La mission se déroulera à l'invitation du gouvernement équatorien », a précisé une porte-parole du HCDH, Ravina Shamdasani, lors d’un point de presse à Genève.

Au cours de leur visite, l’équipe s’efforcera de rencontrer des responsables gouvernementaux, des dirigeants autochtones, des représentants de la société civile, des journalistes et d’autres parties prenantes afin de recueillir des informations de première main sur les circonstances de la violence qui affecte le pays depuis le 3 octobre.

Manifestations contre la hausse des prix des carburants

L’Equateur a connu ces dernières semaines des violentes manifestations contre la hausse des prix des carburants, qui ont fait plusieurs morts et des centaines de blessés.

« Notre bureau a reçu des allégations de violations des droits de l'homme commises par les forces de sécurité de l'État, ainsi que des informations faisant état de crimes commis par des tierces parties », a dit Mme Shamdasani. « Nous appelons les autorités à mener rapidement des enquêtes efficaces, transparentes, indépendantes et impartiales sur toutes les violations des droits de l'homme et les abus commis dans le cadre des manifestations ».

Le HCDH est également préoccupé par les informations faisant état d’arrestations en Équateur - y compris d’acteurs politiques et de représentants élus - liées aux récentes manifestations dans le pays.

« Nous appelons les autorités à veiller au plein respect des garanties d’une procédure régulière et des immunités pertinentes », a dit la porte-parole du HCDH. « Nous nous félicitons de la volonté de toutes les parties d’engager un dialogue constructif et nous encourageons le gouvernement équatorien et les organisations autochtones à poursuivre leurs efforts en vue de trouver une solution pacifique aux problèmes pressants auxquels le pays est confronté ».

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

L’Assemblée générale élit 18 États au Conseil des droits de l’homme

L’Assemblée générale a élu vendredi, à bulletin secret, 18 membres du Conseil des droits de l’homme des Nations Unies, qui siégeront aux côtés de leurs 29 pairs, pour une durée de trois ans à compter du 1er janvier 2019.