Lutte contre le cancer : les progrès sont non seulement possibles mais réalisables (rapport)

16 octobre 2019

Le tabac cause plus de décès par cancer évitables que tout autre facteur de risque et a été responsable d'environ 2,3 millions de décès par cancer dans le monde, soit 24% de tous les décès par cancer, en 2017, selon la nouvelle édition de l'Atlas du cancer présentée mercredi lors d'un sommet sur la lutte contre cette maladie à Nur-Sultan (Astana), au Kazakhstan.

Cette publication, produite par le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC), l'agence spécialisée de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), conjointement avec l'American Cancer Society et l'Union for International Cancer Control, offre une vue d'ensemble globale et complète des informations essentielles sur le cancer.

« L'Atlas du cancer fournit non seulement une compréhension immédiate des fondamentaux du fardeau du cancer et de ses déterminants dans le monde entier, mais aussi une présentation unique de la gamme des actions de lutte contre le cancer - des interventions majeures à la création de synergies entre systèmes de santé et maladies », a salué la Directrice du CIRC, Dr Elisabete Weiderpass.

« Il s'agit d'un aperçu très visuel de l'information mondiale qui raconte une histoire convaincante de l'impact potentiel de la prévention et de la lutte contre le cancer sur la réduction des disparités en matière de cancer, la stimulation de la croissance économique et l'accélération du développement durable », a-t-elle précisé.

Cette troisième édition de l'Atlas du cancer, placée sous le thème « L’accès crée le progrès » (Access Creates Progress), met en lumière les profils actuels du cancer dans le monde et les causes sous-jacentes de la maladie, ainsi que les stratégies efficaces pour réduire le fardeau du cancer dans tous les pays.

Selon le CIRC, cet atlas sera un outil précieux pour tous ceux qui veulent mieux comprendre cette maladie complexe et les mesures efficaces de lutte contre le cancer, y compris les gouvernements, les organismes de santé publique, les décideurs, les patients, les survivants et le grand public.

« Le cancer est une question de développement durable », a souligné Elisabete Weiderpass. « Faire face au problème du cancer est une condition préalable pour s'attaquer aux inégalités sociales et économiques, stimuler la croissance économique et accélérer le développement durable. J'espère que ce livre sera largement utilisé, car la prévention est, et doit continuer à être, la première ligne d'attaque pour relever les défis posés par l'épidémie mondiale de cancer ».

Le préambule de la publication, qui est écrit par le Directeur général de l'American Cancer Society, Gary Reedy, appelle à faire mieux « pour que tout le monde puisse bénéficier des progrès réalisés dans la lutte contre le cancer », soulignant que « les progrès sont non seulement possibles, mais aussi réalisables ».

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

L’OMS attire l’attention sur l’ampleur des décès imputables à des maladies pulmonaires liées au tabac

Dans la perspective de la Journée mondiale sans tabac, célébrée chaque année le 31 mai, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) attire l’attention sur les dégâts causés par le tabac sur la santé pulmonaire. Plus de 40% des décès liés au tabac sont imputables à des maladies pulmonaires comme le cancer, les affections respiratoires chroniques et la tuberculose.