Mali : la MINUSMA condamne les actes de vandalisme à Sévaré et appelle au calme

14 octobre 2019

La Mission des Nations Unies au Mali (MINUSMA) a condamné les actes de vandalisme commis à l’encontre de ses installations à Sévaré, dans le centre du pays.

Depuis quelques jours, des manifestations sont organisées par la Plateforme Fasso Ko, dans cette ville de la région de Mopti, contre la présence des forces internationale dans le pays.

Censées être pacifiques, ces manifestations ont dégénéré samedi. Plusieurs dizaines de containers de stockage de la MINUSMA situés à l’extérieur de son camp de Sévaré ont été pris pour cibles.

« Les jeunes sont sortis et ensuite cela a dégénéré », a expliqué le gouverneur de la région de Mopti, Abdoulaye Cissé, dans un entretien accordé à nos confrères de Mikado FM – la radio de l’ONU au Mali.

Selon la MINUSMA, des manifestants ont dérobé du matériel logistique et de construction. D’autres se sont mis en danger aux alentours de citernes de carburant « qui heureusement n’ont pas explosé malgré la proximité d’un camion incendié », a précisé la mission onusienne.

Le personnel civil, de police et militaire de la MINUSMA ont pu remettre en ordre dimanche l’aire de stockage attaquée.

« S’attaquer à la MINUSMA est une méprise et c’est très regrettable », a déploré Abdoulaye Cissé, « Le Mali et la MINUSMA ne méritent pas cela », a ajouté le gouverneur qui a demandé une enquête sur ces incidents et assuré que les responsables seront traduits en justice.

« La MINUSMA respecte la liberté d’expression et la tenue de manifestations pacifiques. Bien que la sécurité du camp n’ait pas été impactée, ces actes de vandalisme sont totalement inacceptables et indignes », a indiqué la mission onusienne dans un communiqué publié samedi. « La MINUSMA condamne vigoureusement de tels actes qui ne peuvent être tolérés, et appelle la population au calme et à la retenue ».

Conformément à son mandat, la MINUSMA a rappelé qu’elle se doit de défendre ses installations et son personnel et a dénoncé un certain nombre d’amalgames à son encontre visant à la détourner de sa mission.

« La MINUSMA n’est pas contre le Mali »

Présente au Mali depuis 2013, la MINUSMA est confrontée à d’importants défis sécuritaires et paie un très lourd tribut. Aux côtés des autorités maliennes « et de tous les Maliens », la mission onusienne œuvre pour un retour définitif de la paix et de la stabilité dans le pays

Déployée récemment dans le centre du Mali, la mission onusienne assure rester résolument engagée aux côtés des forces de défense et de sécurité maliennes pour améliorer la situation sécuritaire et la protection des populations dans la région.

« Malgré l’indignation que suscite nos morts, j’invite les Maliens à ne pas se tromper. A ne pas confondre nos amis et nos ennemis », a déclaré lundi le Ministre des affaires étrangères malien, Tiébilé Dramé, à l’issue d’une rencontre à Bamako avec Mahamat Saleh Annadif, le Représentant spécial du Secrétaire général de l’ONU au Mali.

 

Lors d’un point de presse conjoint avec M. Annadif, le chef de la diplomatie malienne a rappelé que la MINUSMA et les forces internationales sont au Mali à la demande du gouvernement et qu’elles appuient le processus de sécurisation du territoire et de restauration de la stabilité.

« Notre pays bénéficie de la solidarité du reste du monde. La présence de la MINUSMA et des autres forces internationales est l’expression de cette solidarité. La MINUSMA n’est pas contre le Mali, mais à ses côtés », a souligné M. Dramé, qui a appelé la population de Sévaré à la retenue.

« Ce qui s’est passé samedi est grave », a déclaré Mahamat Saleh Annadif, ajoutant que les incidents qui ont eu lieu à Sévaré « servent les ennemis de la paix ».

« Au Mali, il n’y a que deux camps : celui de la paix et celui des ennemis de la paix », a souligné le Représentant spécial.

« La frustration des manifestants est claire, mais la MINUSMA doit pouvoir exécuter son mandat à l'appui des efforts du gouvernement malien afin d'apporter la sécurité aux communautés », a pour sa part déclaré Dennis Gyllensporre, le Commandant de la force de la mission onusienne au Mali sur Twitter. « Nous devrons redoubler nos efforts pour réussir, ensemble, la paix ».

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Mali : le Conseil de sécurité de plus en plus inquiet de la dégradation de la sécurité dans le centre du pays

Le Conseil de sécurité des Nations Unies s’est déclaré de plus en plus inquiet de la dégradation de la situation sécuritaire dans le centre du Mali et a salué les mesures prises par la Mission de l’ONU dans ce pays, la MINUSMA, pour faire face à cette situation.