Prix Nobel de la paix : l’ONU félicite le Premier ministre éthiopien

11 octobre 2019

Les Nations Unies ont félicité vendredi le Premier ministre éthiopien, Abiy Ahmed, lauréat du prix Nobel de la paix 2019, le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, saluant son rôle dans le rapprochement entre l’Ethiopie et l’Erythrée.

Le Comité Nobel norvégien, qui a remis ce prix, a souligné qu’il récompensait Abiy Ahmed pour ses efforts en vue d’arriver à la paix et en faveur de la coopération internationale, en particulier pour son initiative déterminante visant à résoudre le conflit frontalier avec l’Erythrée.

Depuis son arrivée au pouvoir, en avril 2018, Abiy Ahmed a mis en œuvre un rapprochement avec l’Erythrée, ancienne province éthiopienne. A l’issue d’une rencontre historique, en juillet 2018, à Asmara, la capitale de L’Erythrée, le Président érythréen, Isaias Afwerki, et lui-même ont mis fin à 20 ans d’état de guerre entre les deux pays ennemis.

« J'ai souvent dit que des vents d'espoir soufflaient de plus en plus fort en Afrique. Le Premier ministre Abiy Ahmed en est l’une des principales raisons », a souligné le chef de l’ONU dans une déclaration à la presse.

« Sa vision a aidé l’Éthiopie et l’Érythrée à réaliser un rapprochement historique et j’ai eu l’honneur d’assister à la signature de l’accord de paix de l’année dernière », a-t-il ajouté. « Ce tournant a ouvert de nouvelles possibilités de sécurité et de stabilité pour la région. Le leadership du Premier ministre Ahmed a donné un formidable exemple aux autres pays d’Afrique et au-delà cherchant à vaincre les résistances du passé et à accorder la priorité aux populations ».

La Directrice générale de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO), Audrey Azoulay, a également adressé des félicitations chaleureuses au Premier ministre éthiopien.

Elle a noté, dans un message sur son compte Twitter, que son engagement décisif pour la paix et le dialogue avait déjà été reconnu il y a cinq mois par le Prix Félix-Houphouët-Boigny, plus haute distinction de l’UNESCO pour la paix.

Le chef de l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), Filippo Grandi, a salué aussi « une reconnaissance bien méritée pour ses efforts visant à apporter la paix dans sa région et au-delà ». Il s’est dit fier de le compter parmi les organisateurs du prochain Forum mondial sur les réfugiés.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.