Journée de la traduction : l’ONU célèbre le rôle crucial des spécialistes des langues

30 septembre 2019

Les Nations Unies ont célébré lundi la Journée internationale de la traduction, l'occasion de rendre hommage aux spécialistes des langues et de souligner l'importance de leur travail pour faciliter le dialogue, favoriser le développement et renforcer la paix et la sécurité dans le monde.

En tant qu’activité consistant à transposer d’une langue à une autre des notions littéraires, scientifiques ou techniques, la traduction professionnelle est essentielle pour assurer la clarté des messages, maintenir un climat favorable et faire avancer le débat dans le discours public international et les échanges interpersonnels.

C’est en 2017 que l'Assemblée générale a désigné le 30 septembre Journée internationale de la traduction.

Le 30 septembre marque le décès de Saint-Jérôme, traducteur de la Bible qui fut reconnu saint patron des traducteurs.

Saint-Jérôme était un moine, natif de Stridon, une communauté qui à l'époque faisait partie du nord-est de l’Italie. Ses ancêtres étant Illyriens, la langue maternelle de Jérôme était un dialecte illyrien. Il poursuivit ses études en philosophie à Rome où il apprit le latin. Plus tard, durant ses voyages et au cours de sa vie, il apprit à maitriser le grec et l'hébreu. Il est connu principalement pour sa traduction de la version grecque de la Bible en latin et de sa traduction partielle de l'Évangile de l'hébreu en grec.

Chaque année, depuis 2005, les Nations Unies invitent l'ensemble de leur personnel, les employés des missions permanentes accréditées, ainsi que les étudiants des universités partenaires sélectionnées à participer au concours de traduction de Saint-Jérôme. Ce concours récompense les meilleures traductions en arabe, chinois, anglais, français, russe, espagnol et allemand, et vise à célébrer le multilinguisme tout en soulignant le rôle important des traducteurs et autres professionnels des langues dans la diplomatie multilatérale.

DGCAM/Katya Pugacheva
Un traducteur de l'ONU devant son poste de travail

Rôle stratégique des langues pour les peuples

Les langues ont une importance stratégique pour les peuples et pour la planète et jouent un rôle vital dans le développement. Gages de la diversité culturelle et du dialogue interculturel, elles sont aussi un moyen d’atteindre une éducation de qualité pour tous, de renforcer la coopération, de bâtir des sociétés du savoir inclusives, de préserver le patrimoine culturel et de mobiliser la volonté politique en faveur de l’application des bienfaits de la science et de la technologie au service du développement durable.

Riche de plusieurs centaines de spécialistes des langues travaillant pour le Département de l’Assemblée générale et de la gestion des conférences à New-York, Genève, Vienne et Nairobi, ou pour ses commissions régionales à Addis-Abeba, Bangkok, Beyrouth, Genève et Santiago, l’Organisation des Nations Unies est l’un des plus gros employeurs de linguistes au monde.

Le personnel linguistique de l’ONU n'exerce pas seulement la profession de traducteur, mais de nombreux métiers, tels que préparateurs de copie/correcteurs d’épreuve/éditeurs de publication, éditeurs, interprètes, rédacteurs de procès-verbaux, terminologues, assistants à l’édition et aux références multilingues.

Les traducteurs traitent tout type de texte, qu'il s'agisse de déclarations d’États membres ou de rapports établis par des organes d'experts. Ils sont amenés à travailler sur des documents ayant trait à tous les sujets dont l'Organisation s'occupe, comme les droits de l’homme, la paix et la sécurité et le développement.

Les documents onusiens sont produits simultanément dans les six langues officielles de l'Organisation (arabe, chinois, anglais, français, russe et espagnol). Certains documents fondamentaux sont également traduits en allemand.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.