Ebola en RDC : l’OMS préoccupée par les attaques répétées contre les équipes de riposte dans l’Ituri

20 septembre 2019

L’intensité de la transmission du virus Ebola en République démocratique du Congo a légèrement augmenté par rapport à la semaine dernière. Selon le dernier bulletin sanitaire de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), 57 nouveaux cas confirmés ont été signalés dans les provinces du Nord-Kivu et d’Ituri du 11 au 17 septembre 2019 contre 40 la semaine précédente.

Cette tendance à la hausse intervient alors qu’au cours de la semaine dernière, « des incidents de sécurité localisés et mineurs ont eu un impact sur la réponse », notamment concernant les enterrements sûrs et dignes et les activités de vaccination dans les zones sanitaires de Mambasa et Komanda.

En outre, l’agence onusienne signale « un incident de sécurité majeure » qui s’est produit à Luemba (Ituri), dans la zone sanitaire de Mangina, du 14 au 17 septembre. L’événement était une réponse de la communauté locale à la mort d’un agent de la Croix rouge au centre de traitement de Mangina.

Plus de de 2.100 décès d’Ebola

En raison de la violence qui s’est produite pendant l’incident, toutes les activités ont été suspendues dans la région jusqu’à nouvel ordre. « Cela a eu de graves répercussions sur les activités d’intervention sur le terrain et pourrait entraîner des lacunes ou des retards dans la notification des nouveaux cas d’Ebola dans cette zone sensible », a fait valoir l’agence onusienne basée à Genève.

Dans l’ensemble, l’OMS note que ces incidents soulignent la nécessité d’un engagement et d’une sensibilisation continus et proactifs des communautés locales dans toutes les zones de transmission du virus et les zones à haut risque qui ne sont peut-être pas actuellement touchées.

Le dernier bilan en date du 17 septembre fait état de 2.103 décès d’Ebola pour 3.145 cas, dont 3.034 cas confirmés et 111 probables. Sur le total des cas confirmés et probables, 56% (1 760) étaient des femmes, 29% (898) des enfants de moins de 18 ans et 5% (159) des agents de santé.

Au cours des 21 derniers jours (du 28 août au 17 septembre 2019), 145 cas confirmés ont été signalés dans 14 zones sanitaires. Et la majorité provenant des zones sanitaires de Kalunguta, Mambasa et Mandima. Avec 14 cas au cours des 21 derniers jours, il y a une diminution relative des cas provenant de la zone de santé de Beni. Dans le même temps, aucun nouveau cas n’a été notifié dans les zones sanitaires de Masereka et de Lolwa.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

En RDC, gagner « la guerre contre Ebola » requiert un financement rapide de la riposte (Guterres)

Au deuxième jour de sa visite en République démocratique du Congo (RDC), le chef de l’ONU s’est rendu à Mangina - épicentre de la crise d’Ebola - où il a appelé les partenaires internationaux à honorer leurs promesses de financement de la riposte contre l’épidémie mortelle.