Le Sommet Action Climat doit servir de tremplin pour stopper le changement climatique (ONU)

17 septembre 2019

Le monde est encore à la traîne sur l’action climatique et la transformation plus large qu’il doit mener pour réaliser les objectifs de développement durable a déclaré mardi, la Vice-Secrétaire générale de l’ONU, à six jours du Sommet sur le climat qui se tiendra le 23 septembre au siège des Nations Unies à New York.

« Chaque jour, nous voyons les urgences climatiques s’aggraver, la faim augmenter à travers la planète, des égalités profondément ancrées, et le chômage massif des jeunes. Donc le message est simple lors des cinq sommets que nous accueillons aux Nations Unies la semaine prochaine : il est temps que l’action au niveau des pays monte en puissance », a affirmé Amina Mohammed.

Seules les initiatives les plus courageuses et les plus transformatives prendront la parole sur scène au Sommet

Même si les peuples, les industries et les gouvernements ont pris des engagements en faveur du climat et de la lutte contre la pauvreté au cours des quatre dernières années, le temps est venu de passer à une vitesse bien supérieure pour atteindre les objectifs visés, a dit la Vice-Secrétaire générale.

Au Sommet Action Climat, les idées doivent se traduire en action concrètes, mais cela ne pourra se produire à l’échelle dont nous avons besoin que si tous les secteurs - la société civile, le privé et les gouvernements - s’activent, a déclaré Mme Mohammed. La réunion du 23 septembre permettra « de voir qui s’engage et à quoi ressemble le leadership climatique, et montrera le progrès accompli vers un avenir neutre en charbon », a-t-elle dit.

L’occasion de présenter des mesures pratiques et nouvelles

Le Sommet Action Climat sera l’occasion de présenter des mesures pratiques et nouvelles. Mme Mohamed a cité plusieurs exemples portant sur l’accélération de la transition du charbon vers une énergie propre, la réduction de la pollution, la protection de la nature, la mise en place de façons plus vertes de travailler et de se déplacer, tout en s’assurant que personne ne soit laissée pour compte.

Seules les initiatives jugées les plus courageuses et les plus transformatives seront présentées lors du sommet avec des orateurs qui s’exprimeront au nom de plusieurs entités ou pays. Un nombre pharamineux d’initiatives seront annoncées à partir de samedi lors du Sommet de l’ONU pour la jeunesse et durant la semaine du débat général de l’Assemblée générale des Nations Unies. « Chaque brin de réchauffement est important et chaque élément d'action est essentiel », a souligné Mme Mohammed.

Photo : ONU/Gill Fickling
La dépendance de l'Afrique du Sud par rapport au charbon est évidente. L'extraction de la houille peut rendre les ressources comme l'eau inutilisables pour la consommation et l'agriculture.

Plus d’usine à charbon à partir de 2020

La transition du secteur du charbon vers des énergies vertes est complexe, a reconnu la numéro deux de l’ONU. 

Dans plusieurs pays, les énergies renouvelables sont déjà plus abordables que le charbon alors que dans d’autres c’est toujours le contraire et il faut trouver des financements pour les énergies renouvelables, a expliqué la Vice-Secrétaire générale de l’ONU.

Arrêter le financement du charbon ne suffit pas. Il faut investir ces fonds dans des énergies renouvelables, sachant que cela peut être d’autant plus difficile pour les nations en développement où les besoins se font la concurrence.

« Soyons clairs, le chemin sur lequel nous sommes actuellement est une menace sérieuse à la survie humaine. C’est pourquoi le Secrétaire général a été clair, si brusque dans ses appels à ne plus construire de nouvelle usine à charbon à partir de 2020. Les enjeux sont trop importants pour que nous soyons prudents sur le plan politique et certainement trop importants pour les laisser tomber parce que le chemin qui reste à parcourir est trop long », a dit Mme Mohammed.

La décennie de l’action pour la réalisation des ODD

Les cinq sommets organisés par l’ONU en marge du débat général de l’Assemblée générale doivent servir de tremplin vers 2020, année durant laquelle seront comptabilisés les progrès effectués vers la réalisation des objectifs pour le climat et le développement durable. Il y sera également question de la dernière décennie d’action pour la réalisation des ODD dans leur ensemble.

L’objectif de ces cinq sommets est d’élargir le mouvement en faveur des objectifs, d’impliquer davantage les jeunes de la planète et de mieux diriger ce mouvement vers les actions qui auront le plus d’impact au niveau pays. « Si nous le faisons au cours de la prochaine décennie, nous pouvons éviter les pires impacts du changement climatique et mener la transition vers des sociétés et économies qui servent autant les gens que la planète », a dit Mme Mohammed.

Photo ONU/Manuel Elias
La militante suédoise Greta Thunberg (au centre), se joint à d'autres jeunes dans une manifestation pour le climat organisée devant le siège des Nations Unies à New York le 30 août 2019.

Climat : un sommet dédié aux jeunes le 21 septembre

Deux jours avant le Sommet Action Climat, l’ONU organisera un sommet pour les jeunes qui portera sur les actions de ces derniers dans la lutte contre le changement climatique. Les résultats et initiatives qui verront le jour à l’issue de ce sommet seront soumis dimanche au Secrétaire général.

« Le meilleur leadership que nous avons vu vient des jeunes et cela nous rend énormément enthousiastes », a salué la Vice-Secrétaire générale. « Non seulement nous nous engageons avec eux, mais ils ont leur mot à dire et ils avancent en prenant des actions. Il s'agira d'eux et ils ont commencé maintenant et pas demain », a conclu Amina Mohammed.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Au sommet de l’ONU sur le climat, Marie-Claire Graf compte faire entendre la voix de la jeunesse suisse

Celle qui a lancé la Semaine de la durabilité en Suisse entend être la porte-parole des jeunes de son pays lors du sommet de la jeunesse sur le climat qui sera organisé au siège de l’ONU.