Guterres aux Bahamas pour exprimer la solidarité des Nations Unies

13 septembre 2019

Le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, est arrivé vendredi après-midi à Nassau, la capitale des Bahamas, pour une visite de deux jours destinée à exprimer la solidarité des Nations Unies à ce pays des Caraïbes ravagé par l’ouragan Dorian début septembre.

Peu après son arrivée, il a rencontré le Premier ministre Hubert Minnis. Il devait aussi se rendre dans un refuge pour des personnes évacuées à cause de l'ouragan, ainsi que dans le centre des opérations de l'Agence nationale de gestion des situations d'urgence (NEMA).

« Je suis ici pour exprimer la solidarité des Nations Unies et de la communauté internationale avec le gouvernement et le peuple des Bahamas après le déferlement implacable de l’ouragan Dorian », a déclaré M. Guterres lors de son arrivée à Nassau.

« Le courage et l’engagement des Bahaméens dans ce moment difficile est une source d’inspiration », a-t-il dit. le chef de l'ONU a salué la réponse rapide et coordination déployées par le gouvernement, les autres organisations internationales et pays notamment les autres Etats insulaires de la région.

Samedi matin, le Secrétaire général doit se rendre dans des zones touchées par l'ouragan Dorian sur l'île d’Abacos, qui fait partie de l’archipel des Bahamas.

La visite de M. Guterres intervient alors que le gouvernement des Bahamas a émis vendredi un avis de tempête tropicale qui pourrait toucher une partie de l'archipel.  

« Tous les vols en direction et au départ de Marsh Harbour (dans l’île d’Abacos), où se trouve notre centre de logistique, ont été suspendus », a dit vendredi un porte-parole du Programme alimentaire mondial (PAM) à Genève, Hervé Verhoosel.

« En prévision de l'arrivée de la tempête tropicale dans la région demain, l'équipe du Programme alimentaire mondial met en lieu sûr les aliments et l'eau et attendra l’évaluation pour les prochains jours. La priorité de notre équipe pour les semaines à venir est de soutenir la logistique, y compris les télécommunications, et le centre de coordination pour les partenaires humanitaires », a-t-il ajouté.

Le PAM avait indiqué mardi que 90% des logements et des infrastructures de l’île d’Abacos ont été endommagés ou détruits par l’ouragan Dorian et que de nombreuses habitations étaient encore sans électricité.

L’agence onusienne avait précisé que les besoins alimentaires immédiats étaient désormais largement satisfaits grâce aux acteurs humanitaires sur le terrain et qu’elle concentrerait son assistance sur la logistique et les télécommunications aux équipes de secours.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Bahamas : les besoins alimentaires immédiats satisfaits, la priorité du PAM est désormais l’aide logistique

Une semaine après l’ouragan Dorian, les Bahamas dévastées font face à une crise humanitaire. Selon le Programme alimentaire mondial (PAM), 90% des logements et des infrastructures de l’île Abacos sont endommagés ou détruits, et de nombreuses habitations sont encore sans électricité.