Bahamas : les besoins alimentaires immédiats satisfaits, la priorité du PAM est désormais l’aide logistique

10 septembre 2019

Une semaine après l’ouragan Dorian, les Bahamas dévastées font face à une crise humanitaire. Selon le Programme alimentaire mondial (PAM), 90% des logements et des infrastructures de l’île Abacos sont endommagés ou détruits, et de nombreuses habitations sont encore sans électricité.

C’est dans ce contexte que le gouvernement des Bahamas, avec le soutien d’avions ainsi que de bateaux militaires et civils, a évacué environ 5.000 personnes des îles touchées. « Les équipes d’évaluation, y compris le personnel du PAM, continuent d’atteindre des zones isolées », a déclaré lors d’un point de presse ce mardi à Genève, Hervé Verhoosel, porte-parole du PAM.

Toutefois, il est encore « très difficile d’atteindre d’autres zones touchées » même si certaines zones des îles du Grand Bahama et d’Abacos soient de plus en plus accessibles. « Le PAM apporte son expertise en matière d’urgence pour appuyer les efforts d’intervention en cours aux Bahamas », a ajouté M. Verhoosel.

Selon des évaluations récentes, les besoins alimentaires immédiats ont été largement satisfaits grâce aux acteurs humanitaires sur le terrain. Dans ce nouveau scénario, le PAM concentrera son assistance sur la logistique et le soutien des télécommunications aux efforts de secours.

Sur le terrain, l’agence onusienne a distribué plus de 1.500 de repas tout prêts. Les vivres ont également été distribués aux personnes touchées dans des zones difficiles d’accès à « Little Abaco ». Le Programme alimentaire mondial a aussi acheminé sur place près de 14.000 repas et des tonnes d’équipement, à bord de deux navires transportant des marchandises humanitaires à Marsh Harbour, dans l’île d’Abacos.

Des migrants haïtiens sont dans une situation très difficile (OIM)

Le PAM a également livré des unités de stockage, des groupes électrogènes, des bureaux préfabriqués et des télécoms par satellite à Marsh Harbour où il est en train de mettre en place un centre logistique.

« Ce centre facilitera l’arrivée, le stockage et l’envoi de matériel de secours, assurant une intervention humanitaire coordonnée sur l’île », a précisé M. Verhoosel. Le PAM et l’équipe d’intervention de la compagnie, Ericsson sont en train de mettre en place des systèmes de télécommunication par satellite afin de rétablir la connectivité dans le port de Marsh Harbour et à l’aéroport, à l’intention des humanitaires qui soutiennent les interventions d’urgence.

L’agence onusienne a déployé une équipe de 15 experts sur le terrain afin d’aider l’Agence nationale de gestion des situations d’urgence et leurs partenaires à identifier les besoins les plus urgents et à fournir un soutien dans les domaines vitaux de l’alimentation, des télécommunications et la logistique.

De son côté, l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) a rappelé que Dorian aurait touché environ 76.000 personnes. « Des milliers de personnes ont été évacuées des zones touchées. Environ 860 personnes sont hébergées dans des abris d’urgence à Nassau. Le reste de la population reste dans les zones touchées », a déclaré le porte-parole de l’OIM, Joel Millman.

Par ailleurs, l’agence onusienne s’est préoccupée du sort de « migrants haïtiens qui sont dans une situation très difficile, tout comme beaucoup de Bahamiens ». « Beaucoup de gens font face à des circonstances très difficiles et nous allons aider autant que possible », a conclu M. Millman, sans plus de précisions.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Ouragan Dorian aux Bahamas : l'ONU va envoyer 8 tonnes de vivres

Le Programme alimentaire mondial (PAM) va acheminer huit tonnes de vivres aux îles Bahamas, qui ont été ravagées par l’ouragan Dorian, a annoncé vendredi l'agence onusienne.