3.758 cartables de l’UNICEF pour dénoncer les décès d’enfants lors de conflits en 2018

8 septembre 2019

Une installation de l'UNICEF destinée à montrer l'ampleur dévastatrice des décès d'enfants dans les zones de conflit en 2018 a été dévoilée dimanche aux Nations Unies à New York.

Les 3.758 cartables disposés en rangées rappellent un cimetière, chacun représentant le décès d’un enfant dans un conflit.

L'installation, qui se déroulera jusqu'au 10 septembre, est un message pour les dirigeants du monde, alors que les enfants de nombreuses régions du monde retournent à l'école, quelques jours avant l'Assemblée générale annuelle des Nations Unies. Une fois l’installation retirée, les cartables continueront leur voyage pour soutenir l’éducation des enfants.

« Les cartables de l'UNICEF ont toujours été un symbole d'espoir et de possibilité pour les enfants », a déclaré la Directrice exécutive de l'UNICEF, Henrietta Fore. « Dans à peine deux semaines, les dirigeants mondiaux réunis à l'Assemblée générale des Nations Unies célébreront le 30e anniversaire de la Convention relative aux droits de l'enfant. Cette installation devrait leur rappeler les enjeux ».

UNICEF/UN0161150/Anmar
Des enfants étudient dans une tente qui fait office d'école dans le camp d'Alhabanya, en Iraq (photo d'archives).

Plus de 12.000 enfants tués ou mutilés dans les zones de conflit en 2018

Selon le rapport annuel du Secrétaire général pour l'année 2019 sur les enfants et les conflits armés, plus de 12.000 enfants ont été tués ou mutilés dans les zones de conflit l'année dernière - le nombre le plus élevé depuis que les Nations Unies surveillent et dénoncent cette grave violation. Ce ne sont que les chiffres vérifiés - les chiffres réels étant probablement beaucoup plus élevés.

Dans les conflits en cours en Afghanistan, en République centrafricaine, en Somalie, au Soudan du Sud, en Syrie, au Yémen et dans bien d'autres pays, les enfants paient le prix le plus lourd de la guerre. L'utilisation de frappes aériennes, de mines antipersonnel, d’obus de mortier, d’engins explosifs improvisés, d’attaques à la roquette, d’armes à sous-munitions, de tirs d'artillerie est à l'origine de la grande majorité des victimes dans les conflits armés.

« Alors que de nombreux enfants retournent à l’école cette semaine, nous attirons l’attention sur les milliers d’enfants tués dans les zones de conflit et dont la perte tragique se fera sentir à jamais dans leurs maisons, leurs salles de classe et leurs communautés du monde entier », a déclaré Mme Fore. « Les progrès remarquables réalisés pour les enfants au cours des 30 dernières années montrent clairement ce que nous pouvons faire si nous mobilisons la volonté politique de donner la priorité aux enfants ».

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

RCA : un groupe armé signe un plan d'action avec l’ONU pour protéger les enfants

La responsable de l’ONU pour les enfants et les conflits armés a salué mardi la signature par le groupe armé Unité pour la paix en Centrafrique (UPC) d’un plan d’action avec les Nations Unies pour mettre fin aux violations graves contre les enfants et les prévenir.