Guterres se rend en RDC pour afficher le soutien et la solidarité de l’ONU face à Ebola

30 août 2019

Le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, est attendu samedi en République démocratique Congo (RDC) où il effectuera une visite de trois jours.

Il s’agit de la première visite d’António Guterres en RDC depuis sa prise de fonction à la tête des Nations Unies en janvier 2017.

« Je me rends en RDC pour exprimer à la fois mon soutien résolu à ceux qui font face à l'épidémie d'Ebola et ma solidarité avec le pays », a déclaré jeudi le Secrétaire général sur Twitter après sa participation à la Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l’Afrique (TICAD).

La visite du Secrétaire général en RDC comporte trois objectifs : faire le point sur les efforts déployés dans la lutte contre le virus Ebola et mobiliser plus d’appui à la riposte, évaluer les opérations de maintien de la paix et menées par la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en RDC (MONUSCO) et sa brigade d’intervention pour protéger les civils et soutenir les autorités congolaises dans la consolidation de la paix et la stabilisation du pays.

M. Guterres entamera sa visite en RDC, à Goma dans l’est du pays. Dans la capitale de la province du Nord-Kivu, il rencontrera des survivants d’Ebola et des travailleurs du secteur de la santé engagés dans la riposte au virus. Il visitera également un centre de traitement d’Ebola.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a annoncé vendredi sept nouveaux cas confirmés d’Ebola en RDC. Sur les 3.004 cas enregistrés (2899 confirmés et 105 probables) depuis l’éclosion de la dernière épidémie il y a 13 mois, 2.006 se sont conclus par des décès. L’agence onusienne pour la santé souligne que 902 personnes ont survécu au virus Ebola.

La lutte contre l’insécurité est le deuxième volet de la visite du chef de l’ONU dans l’est de la RDC. M. Guterres rencontrera les troupes de la MONUSCO engagés sur le terrain. « La très grande majorité des troupes de la MONUSCO et des effectifs de police des Nations Unies sont déployés dans l’est du pays où il y a encore une présence des groupes armés », a rappelé Florence Marchal, la porte-parole de la mission onusienne lors d’une conférence de presse à Kinshasa.

Au dernier jour de sa visite en RDC, M. Guterres se rendra à Kinshasa où il rencontrera le Président congolais Félix Tshisekedi élu en janvier dernier et qui a annoncé lundi la constitution d’un gouvernement de coalition.

A écouter | RDC : l'annonce de la composition du gouvernement est un développement positif (ONU)

Dans la capitale congolaise, le chef de l’ONU aura également des entretiens avec des responsables gouvernementaux ainsi que des représentants de l’opposition et de la société civile.

 

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Le Fonds d'urgence de l’ONU alloue 10 millions de dollars à la réponse au virus Ebola en RDC

Le chef de l’humanitaire des Nations Unies, Mark Lowcock, a annoncé vendredi une contribution de 10 millions de dollars tirés du Fonds central d'intervention d'urgence (CERF) pour fournir une assistance aux personnes touchées par le virus Ebola en République démocratique du Congo (RDC).