Soudan : l’ONU se félicite de la signature de l'accord sur la transition vers un gouvernement civil

17 août 2019

Le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, a chaleureusement félicité aujourd’hui le peuple soudanais à la suite de la signature des documents relatifs à la transition vers un gouvernement civil.

« Le Secrétaire général félicite chaleureusement le peuple soudanais à l'occasion de l'importante cérémonie de signature des documents sur l'autorité civile de transition en République du Soudan », a fait valoir son porte-parole, Stéphane Dujarric, dans un communiqué publié samedi.

António Guterres a également salué le rôle de l'Union africaine (UA) et de l'Éthiopie dans la supervision et la coordination des pourparlers menés par les Soudanais.

«Le Secrétaire général attend avec impatience de coopérer et d’appuyer les organes directeurs de transition. Il souligne l'engagement des Nations Unies à soutenir le processus de transition et à poursuivre les aspirations à long terme des citoyens soudanais en matière de démocratie et de paix », indique le communiqué.

Le Chef de l’ONU a aussi estimé qu'il importait de préparer le terrain pour le redressement économique et social du Soudan et de maintenir le pays sur la voie du développement durable dans l'intérêt de tous les citoyens.

« Les Nations Unies sont prêtes à coopérer avec les parties prenantes internationales et à aider le Soudan dans cette direction », a conclu le communiqué.

Contexte et contenu de l’accord

La signature des documents relatifs à la transition vers un gouvernement civil, conclus le 5 juillet dernier, intervient après des mois de tensions et d'émeutes entre les civils et les autorités militaires qui ont pris le pouvoir à la suite de l'éviction du président Omar al Bashir en avril dernier.

Selon les médias, l’accord a été signé à Khartoum entre Mohammed Hemeti Dogolo, une personnalité influente au Soudan, le général Abdel Fattah Abdelrahman Burhan, au nom du conseil militaire, et Ahmed al-Rabie de l'Alliance pour la liberté et le changement, qui est une fédération de manifestants qui réclamaient la démocratie.

L'accord ouvre désormais la voie à la création d'un nouvel organe directeur composé de civils et de militaires et à la perspective d'une élection du gouvernement civil.
L'instance dirigeante sera également composée de 6 civils et de 5 généraux et gouvernera le Soudan jusqu'à l'élection.

Les parties ont convenu de présider le Conseil pendant trois ans et un Premier ministre civil devrait être élu la semaine prochaine.

 

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.