Yémen : le PAM va reprendre ses distributions de nourriture la semaine prochaine à Sanaa

9 août 2019

Le Programme alimentaire mondial (PAM) a annoncé vendredi qu’il allait reprendre ses distributions de nourriture la semaine prochaine dans les zones sous le contrôle des rebelles houthis basés à Sanaa, au Yémen, après la signature d’un accord sur des garanties permettant une bonne distribution de l’aide.

« Un document signé par les autorités basées à Sanaa le samedi 3 août 2019 ainsi que des annexes techniques signées ultérieurement permettront au PAM de mettre en place un processus indépendant et responsable, visant à identifier et à enregistrer les familles qui ont le plus besoin d'une aide alimentaire vitale », a indiqué l’agence onusienne dans un communiqué de presse.

Le PAM reprendra les distributions de vivres après la fête musulmane de l'Aïd Al Adha, qui a lieu ce week-end, auprès des 850.000 personnes de la ville de Sanaa n’ayant pas reçu de rations alimentaires de l’agence au cours des deux derniers mois, a précisé le porte-parole du PAM, Hervé Verhoosel, lors d’un point de presse à Genève.

Lire aussi | Yémen : suspension partielle de l’aide alimentaire du PAM

Le PAM va mettre en place un système de gestion des bénéficiaires par carte électronique qui permettra d'enregistrer 9 millions de personnes dans les zones du Yémen contrôlées par les rebelles houthis, qui s’affrontent depuis 2015 aux forces gouvernementales soutenues par une coalition militaire menée par l’Arabie saoudite.

« Ces mesures cruciales assurent la protection et le respect de la vie privée des personnes que nous servons, ainsi que l'indépendance de nos opérations humanitaires », a précisé M. Verhoosel.

Les documents signés fournissent un cadre permettant à l’opération du PAM de fonctionner de manière efficace. Pour ce faire, les autorités basées à Sanaa ont fourni l’assurance écrite que l’agence onusienne sera en mesure d'apporter le personnel et le matériel nécessaires à un processus de ciblage et d'enregistrement. Le personnel du PAM ainsi que ses partenaires se verront également accorder un accès sans entrave à toutes les zones dans lesquelles ils doivent travailler. 

Une fois le processus de sélection des bénéficiaires et d'enregistrement biométrique achevé, cet accord permettra également au PAM d'introduire des transferts monétaires aux populations locales afin qu'elles puissent acheter de la nourriture dans les magasins locaux, là où elle est disponible.

Au cours des trois derniers mois, le PAM a maintenu l’intensification de ses opérations, en s'efforçant d'atteindre son objectif mensuel : celui de fournir une aide alimentaire vitale à 12 millions de personnes dans tout le pays.

La situation au Yémen reste la crise humanitaire la plus complexe et la plus difficile du monde. Plus de quatre années de conflit ont poussé des millions de Yéménites au bord de la famine.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Yémen : l’ONU s’inquiète d’un regain de violences affectant les civils

Le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme (HCDH) s’est déclaré inquiet mardi du regain de violences dans plusieurs régions du Yémen et de l’intensification des activités des groupes affiliés à Al Qaïda et Daech.