Ebola : la RDC et le Rwanda vont instaurer des mécanismes pour réduire les risques de propagation

Une rue à Goma, ville d'environ deux millions d'habitants et capitale de la province du Nord Kivu, en République démocratique du Congo.
Photo IRIN/Kenneth Odiwuor
Une rue à Goma, ville d'environ deux millions d'habitants et capitale de la province du Nord Kivu, en République démocratique du Congo.

Ebola : la RDC et le Rwanda vont instaurer des mécanismes pour réduire les risques de propagation

Santé

La République démocratique du Congo (RDC) et le Rwanda ont décidé, mardi 6 août, de mettre en place des mécanismes pour prévenir la maladie à virus Ebola et sécuriser les voyageurs qui traversent quotidiennement la frontière entre les deux pays.

Cette décision a été annoncée par les Ministres de la Santé publique de la RDC et du Rwanda, Pierre Kangudia et Dr. Diane Gashumba, à l'issue de leur rencontre à Rubavu, au Rwanda, rapporte Radio Okapi, qui est soutenue par les Nations Unies.

Elle intervient alors qu’un 4ème cas d’Ebola a été confirmé à Goma, ville frontalière entre les deux pays.

Les experts congolais et rwandais vont finaliser le projet et le budgétiser à l'intention de leurs États respectifs et de leurs partenaires habituels.

Les acteurs du secteur privé et de la société civile seront impliqués dans ce projet qui veillera à ce que les échanges socio-économiques entre les deux pays ne soient pas affectés.

Par ailleurs, pour renforcer la coordination en matière de prévention et de gestion des cas de la maladie à virus Ebola, des professionnels médicaux rwandais effectueront une mission d'échange d'expériences auprès de leurs homologues congolais.

Au 5 août, le total cumulé des cas d'Ebola est de 2.753 (2.659 confirmés et 94 probables) a été enregistrés, selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Parmi ces cas on note 1.843 décès, 797 survivants et d'autres patients toujours pris en charge.