A la tête de la FAO, Graziano da Silva a fait de l’éradication de la faim sa priorité

31 juillet 2019

La lutte contre la faim et les autres formes de malnutrition a été la priorité du Brésilien José Graziano da Silva lors des huit ans de son mandat à la tête de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO).

Le Brésilien a quitté ses fonctions de Directeur général de la FAO ce mercredi et est remplacé par le Chinois Qu Dongyu.

Une cérémonie de passation des pouvoirs entre les deux hommes a eu lieu à Rome, où se trouve le siège de l’agence onusienne.

Dans un entretien au service audio de la FAO, José Graziano da Silva est revenu sur ce qui a été accompli sous son autorité.

Pour lui, le plus important a été de ramener la FAO à la mission principale pour laquelle l'Organisation a été créée après la Seconde guerre mondiale qui était d’éradiquer la faim.

« Nous luttons contre la faim depuis notre naissance. La première approche consistait essentiellement à augmenter la production. Plus de denrées disponibles permettraient d'éliminer la faim. Cela ne s'est pas produit. Aujourd'hui, nous produisons suffisamment de nourriture pour nourrir le monde entier mais plus de 820 millions de personnes ont encore faim », a-t-il expliqué.

« Nous avons donc compris que nous devions également examiner la question des moyens. Parfois, les gens n’ont pas l’argent nécessaire pour acheter la nourriture dont ils ont besoin. La FAO a commencé à œuvrer pour rendre les aliments plus abordables, rendre les aliments disponibles pour les populations. Je pense que cela a été le changement le plus important que nous ayons mis en œuvre », a-t-il ajouté.

Le Chinois Qu Dong Yu a été élu en juin par les Etats membres de la FAO, lors de la 41ème session de la Conférence de l’Organisation.

Qu Dongyu était jusqu’à maintenant le Vice-ministre de l’agriculture et des affaires rurales de la Chine. Il sera le neuvième Directeur général de la FAO depuis la création de l’Organisation le 16 octobre 1945. Son mandat dure quatre ans.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Améliorer la contribution des agriculteurs familiaux au développement durable (FAO)

 « Les agriculteurs familiaux ont besoin de politiques publiques et de cadres juridiques appropriés qui leur permettront de s'adapter et de prospérer dans un environnement en constante évolution et d'optimiser leur contribution au développement durable », a déclaré mardi José Graziano da Silva, le Directeur général de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO).