Au G20, Guterres appelle à accélérer l’action pour le climat et le développement durable

28 juin 2019

Au premier jour du sommet du G20, à Osaka, le chef de l’ONU a rappelé que le monde est « à la traîne » dans la lutte contre le changement climatique et la réalisation des 17 Objectifs de développement durable.

Le changement climatique avance à grande vitesse. « Toutes les analyses qui peuvent être faites montrent que la situation, sur le plan pratique, est pire que ce que nous aurions pu prévoir et que la volonté politique a échoué », a alerté vendredi le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, lors d’une conférence de presse dans la deuxième métropole japonaise.

Le monde accuse également du retard dans la réalisation des Objectifs de développement durable (ODD). Selon le chef de l’ONU, « nous serons plus ou moins à mi-chemin de ce que la communauté internationale a déterminé lors de l’approbation du Programme (de développement durable à l’horizon) 2030 ».

A Osaka, M. Guterres appellera les membres du G20 à un engagement beaucoup plus fort dans l’action pour le climat. Les principaux pays industrialisés et émergents membre de cette conférence diplomatique « représentent 80% des émissions liées au changement climatique » et sont au cœur « de la coopération financière et économique internationale », a-t-il dit.

« Il est essentiel d'éviter qu'une confrontation ait lieu dans le Golfe »

Le sommet du G20 au Japon se déroule « dans un moment de forte tension politique », a reconnu le chef de l’ONU. « Nous avons le réchauffement climatique, mais nous avons aussi le réchauffement politique mondial, et cela peut être vu en relation avec les conflits commerciaux et technologiques, mais aussi en relation avec des situations dans plusieurs parties du monde, notamment dans le Golfe », a dit M. Guterres.

Le Secrétaire général a souligné l’importance d’une « désescalade » des tensions dans le Golfe. « Il est essentiel d'éviter qu'une confrontation ait lieu dans le Golfe », a-t-il dit en réponse a une question d’un journaliste sur les tensions entre l’Iran et les Etats-Unis.

Pour M. Guterres, le sommet du G20 à Osaka doit montrer que la communauté internationale est « capable de rester unie et de faire en sorte que l’Accord de Paris sur le climat aille de l’avant », indépendamment de la volonté politique de tel ou tel dirigeant.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.