Yémen : suspension partielle de l’aide alimentaire du PAM

21 juin 2019

Le Programme alimentaire mondial des Nations Unies (PAM) a annoncé avoir entamé une suspension partielle de ses opérations d'aide alimentaire dans les zones du Yémen sous le contrôle des autorités houthies basées à Sanaa.

« Cette décision a été prise en dernier recours après de longues négociations sur un accord visant à introduire des contrôles pour empêcher le détournement de denrées alimentaires à destination de certaines des personnes les plus vulnérables du Yémen », a déclaré vendredi le porte-parole du PAM à Genève, Hervé Verhoosel, lors d’un point de presse.

« La priorité du PAM reste de nourrir les enfants, les femmes et les hommes les plus affamés du Yémen. Cependant, comme dans toute zone de conflit, certains individus cherchent à en tirer profit en s'attaquant aux plus vulnérables et en détournant la nourriture des endroits où elle est le plus nécessaire », a-t-il ajouté.

Le PAM a sollicité l'appui des autorités de Sanaa pour mettre en place un système d'enregistrement biométrique qui préviendrait les détournements et protégerait les familles yéménites concernées par l'aide alimentaires. L'objectif est de veiller à ce que les aliments parviennent à ceux qui en ont le plus besoin.

« Malheureusement, nous ne sommes pas encore parvenus à un accord », a dit le porte-parole. « L'intégrité de nos opérations est menacée et notre responsabilité envers ceux que nous aidons a été ébranlée ».

Le PAM prêt à reprendre son aide dès qu'un accord sera trouvé

À plusieurs reprises, le PAM a demandé aux autorités basées à Sanaa de lui accorder l'espace et la liberté d'agir.

« Trop de Yéménites souffrent depuis de nombreuses années au cours de ce conflit. Nous continuerons à rechercher la coopération des autorités basées à Sanaa et nous restons optimistes quant à la voie à suivre. Nous sommes prêts à reprendre immédiatement les distributions de vivres dès que nous serons parvenus à un accord sur un exercice indépendant d'identification des bénéficiaires et sur le déploiement d'un système d'enregistrement biométrique », a dit M. Verhoosel.

À ce jour, la suspension de l’aide par le PAM ne vise que la ville de Sanaa, ce qui concerne 850.000 personnes. L’agence onusienne maintiendra ses programmes de nutrition pour les enfants souffrant de malnutrition, les femmes enceintes et les mères allaitantes pendant toute la durée de la suspension.

Il y a 30 millions d'habitants au Yémen, dont 20 millions souffrent d'insécurité alimentaire. Au cours des derniers mois, le PAM a fourni une aide alimentaire à plus de 10 millions de personnes, dont 11,3 millions en mai.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Au Yémen, le conflit ne fait qu’empirer et la situation humanitaire reste désastreuse (ONU)

Plusieurs responsables onusiens ont mis en garde lundi contre une nouvelle escalade de la violence au Yémen, lors d'une réunion du Conseil de sécurité de l'ONU à New York.