Les nouvelles technologies, sources d’espoir et de crainte, note Guterres à un forum en Russie

7 juin 2019

L'innovation technologique continue de transformer le monde et pourrait permettre d’atteindre les objectifs de développement durable (ODD) à l’horizon 2030, a déclaré vendredi le Secrétaire général de l'ONU, António Guterres, au Forum économique international de Saint-Pétersbourg, en Russie.

Mais cette innovation technologique, qui est un « vecteur d’espoir, est aussi une source de crainte », qui va bouleverser les marchés du travail à mesure qu’ils s’adaptent, avec « une quantité énorme d’emplois créés et détruits par l’intelligence artificielle », a ajouté le chef de l’ONU.

Aux côtés du Président russe Vladimir Poutine et du Président chinois Xi Jingping, ainsi que d'autres dirigeants nationaux, M. Guterres a indiqué que son Groupe de haut niveau sur la coopération numérique, co-présidé par le Chinois Jack Ma, fondateur du conglomérat Ali Baba, et l’Américaine Melinda Gates de la Fondation Gates, publierait son premier rapport lundi.

Ce rapport contiendra des recommandations sur la voie à suivre pour la quatrième révolution industrielle. Les membres du groupe d'experts créé il y a près d’un an ont écouté pendant des mois les commentaires de représentants du secteur privé, de gouvernements, du monde universitaire, de la société civile et d'organisations intergouvernementales à travers le monde.

« Nous avons besoin d’un investissement massif dans l’éducation - mais aussi d’un autre type d’éducation », a déclaré M. Guterres. « Et nous avons également besoin d'une nouvelle génération de filets de sécurité, pour une protection sociale efficace des personnes affectées de manière négative ».

Il a évoqué d'autres risques majeurs, tels que « l'effet paralysant des cyber-attaques, ainsi que les menaces à la vie privée et les violations des droits de l'homme ». « Et l’Internet est à la fois un véhicule remarquable pour connecter les gens et une arme pour les diviser avec des discours de haine », a-t-il ajouté, soulignant toutefois que seule la moitié du monde était en ligne.

« Notre défi commun est de réduire les inégalités numériques, de renforcer les capacités numériques et de nous assurer que les nouvelles technologies sont de notre côté et constituent une force pour le bien », a-t-il ajouté.

Photo ONU Russie/Yury Kochkin
Le Secrétaire général de l'ONU, António Guterres (sur l'écran), à la session d'ouverture du Forum économique international de Saint-Pétersbourg, en Russie.

Eviter une nouvelle Guerre froide

La veille, le Secrétaire général de l’ONU avait déclaré que dans un monde où les relations internationales sont devenues « plus chaotiques », les dirigeants du monde doivent éviter une nouvelle Guerre froide.

Répondant aux questions devant un auditoire au Forum de Saint-Pétersbourg, M. Guterres a appelé les dirigeants du monde entier à faire preuve de sagesse et à créer les conditions pour réaliser le Programme de développement durable à l'horizon 2030 (l'initiative des Nations Unies visant à éliminer la pauvreté, à lutter contre les inégalités et à lutter contre le changement climatique).

Le chef de l’ONU a déclaré qu’il refusait de voir dans les relations internationales une simple confrontation entre les États-Unis et la Chine, et a déclaré préférer un monde multipolaire. « Nous avons besoin que les Etats-Unis, la Chine, la Fédération de Russie, l’Inde, l'Union européenne et d’autres partenaires clés résolvent leurs problèmes de manière multilatérale », a-t-il dit.

M. Guterres a rappelé à son auditoire que l'Europe comptait plusieurs puissances rivales au début du XXe siècle mais qu'en l'absence d'organisations multilatérales ou de plates-formes efficaces pour régler pacifiquement les conflits, le résultat fut la Première Guerre mondiale.

Les grandes puissances, a-t-il ajouté, doivent jouer un rôle pertinent dans un monde multipolaire caractérisé par « des formes de gouvernance multilatérales et des relations internationales fondées sur le droit international ».

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Les technologies sont l'un des outils les plus puissants pour autonomiser les femmes et les jeunes filles (ONU)

A l’occasion de la Journée des jeunes filles dans  les technologies de l’information et de la communication (TIC), l’Union internationale des télécommunications (UIT) a lancé un appel à l'action pour encourager les jeunes filles et les jeunes femmes à apprendre davantage sur le secteur passionnant que sont les technologies.