Biens et services créatifs : une économie chinoise en plein essor impulse une dynamique en Asie (CNUCED)

29 mai 2019

Le commerce chinois des biens et services créatifs surpasse celui d’autres pays développés, ce qui en fait le moteur d’une économie créative prospère au cours des 15 dernières années, selon un nouveau rapport de la CNUCED sur l’économie créative rendu public ce mercredi à Genève.

« La contribution de la Chine à l’économie créative mondiale est à la fois importante et a entraîné plus de 10 années de croissance dans les industries de la création et les services », a déclaré Marisa Henderson, Responsable de l’économie créative à la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement (CNUCED).

Certes, il y a eu une baisse en 2015 lorsque la Chine a enregistré un commerce de produits créatifs de 168,5 milliards de dollars, mais Pékin a conservé « la part du lion dans ce secteur clé ».

En 2015, les exportations de produits créatifs chinois ont été quatre fois supérieures à celles des États-Unis.

Selon le document, qui suit l’évolution des échanges nationaux de biens et services de la création entre 2002 et 2015, la Chine est le plus gros exportateur et importateur au monde. « Avec un taux annuel de 14%, le commerce de produits créatifs de Pékin a connu une croissance exponentielle entre 2002 et 2015 », relève le document de la CNUCED.

A titre de comparaison, ce secteur s’élevait en 2002 à 32 milliards de dollars. En 2014, ce chiffre avait plus que quintuplé pour atteindre 191,4 milliards de dollars.

Une économie numérique en pleine croissance booste l’économie créative

L’agence onusienne estime que la performance de la Chine est « exceptionnelle ». Selon, la CNUCED, cette domination chinoise s’est étalée sur les 13 dernières années.

En 2014 par exemple, les principaux marchés régionaux des exportations chinoises de produits créatifs étaient l’Asie (61%), les Amériques (10%) et l’Europe (28%).

Il est plus difficile de mesurer sa performance du commerce des services de création d’autant que la Chine ne rapporte qu’à un niveau élevé, relativise la CNUCED.

Pourtant, malgré le manque de données disponibles sur les importations et les exportations chinoises de services de création pour la période, le secteur indique que la croissance des services de création a été robuste.

Ce rapport a été présenté le 29 mai lors du 4ème Forum international de Beijing sur l’économie créative, en marge de la Foire internationale pour le commerce des services en Chine (CIFTIS).

L’accessibilité à Internet, un grand marché de consommateurs et une économie numérique en pleine croissance ont joué un grand rôle dans cette croissance de l’économie créative.

« La Chine créative se développe et stimule la croissance de son économie créative à travers le monde. Les performances de la Chine sont significatives, qu’elles soient combinées avec d’autres pays en développement ou isolément », indique le rapport.

À mesure que l’économie chinoise se développera, les biens et services créatifs vont croître en parallèle et auront un impact durable sur le commerce et une forte influence culturelle. «  Actuellement, la Chine est le plus grand marché d’art au monde et le marché du film devrait se développer. Les indicateurs montrent que ce secteur va continuer à croître », a ajouté Mme Henderson.

UN Photo/John Isaac
Opéra de Pékin

Le marché asiatique dépasse toutes les autres régions

Ce secteur en plein essor en Chine a même servi de levier pour le reste du continent asiatique. Selon la CNUCED, le marché asiatique s’est considérablement développé, doublant sa taille par rapport à 2005 et supplantant d’autres marchés régionaux.

Il a ainsi dépassé toutes les autres régions, la Chine et l’Asie du Sud-Est représentant à elles seules 228 milliards de dollars d’exportations créatives, soit près du double de celles de l’Europe.

La Chine, Hong Kong (Chine), l’Inde, Singapour, la province chinoise de Taiwan, la Turquie, la Thaïlande, la Malaisie, le Mexique et les Philippines ont été les 10 principaux pays en développement performants stimulant le commerce mondial de produits créatifs.

En outre, Hong Kong (Chine), le Japon, la Malaisie, Singapour et les Émirats arabes unis représentant une part importante des exportations chinoises de produits créatifs. Les partenaires commerciaux européens ont maintenu une part de 28% des exportations chinoises de produits créatifs au cours de la période.

« De manière générale, le commerce Sud-Sud est en hausse et devrait être un secteur de croissance future dynamique, en particulier pour l’économie créative, où les pays asiatiques sont actuellement très performants », a déclaré Mme Henderson.

Parmi les économies développées, les 10 principaux exportateurs de produits de création sont les États-Unis, la France, l’Italie, le Royaume-Uni, l’Allemagne, la Suisse, les Pays-Bas, la Pologne, la Belgique et le Japon.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.