Bangladesh : 270 000 réfugiés apatrides du Myanmar vont obtenir une carte d'identité

18 mai 2019

Le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) et le Gouvernement du Bangladesh ont lancé une campagne d'enregistrement des réfugiés Rohingyas, à raison de 4 000 par jour, en indiquant le Myanmar comme pays d’origine.

Selon l'agence onusienne, plus de 250 000 réfugiés ont déjà été enregistrés dans le cadre de cette campagne dont l’objectif principal est de contribuer à garantir le droit des réfugiés de rentrer volontairement au Myanmar.
Il y a plus de 900 000 réfugiés Rohingyas dans les camps du sud-est du Bangladesh. Sur ce nombre, environ 741 000 ont fui la violence au Myanmar depuis août 2017.

Lorsqu'ils y vivaient, dans bien des cas, les Rohingyas étaient incapables d'obtenir une citoyenneté et des documents officiels. Cette situation a empêché cette minorité d'avoir accès aux droits fondamentaux.

Beaucoup de ces personnes n'ont jamais eu une pièce d'identité valide, ce qui représente pour elles un pas vers une vie plus digne - Filippo Grandi, Haut-Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés

Le Haut-Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, Filippo Grandi, au cours d'une récente visite au camp de Cox's Bazar, a souligné que « avoir une identité est un droit humain fondamental ». Le patron du HCR a rappelé que « beaucoup de ces personnes n'ont jamais eu une pièce d'identité valide, ce qui représente pour elles un pas vers une vie plus digne ».

Le HCR souligne également que la possibilité d'améliorer l'information sur les réfugiés au Bangladesh peut contribuer à améliorer leur vie, en particulier pour les groupes vulnérables tels que les enfants, les femmes et les personnes handicapées.

En outre, à l'approche de la saison des cyclones, l'enregistrement peut aider à réunir les familles si elles sont séparées au cours des tempêtes.

A la fin du processus d'enregistrement, les réfugiés reçoivent une carte d'identité, avec photos et informations de base, y compris des données sur la naissance et le sexe. Seuls les réfugiés âgés de plus de 12 ans reçoivent le document.

Pour informer et sensibiliser les réfugiés, les autorités bangladaises ont organisé ces derniers mois des réunions avec les différentes communautés, notamment avec d'importants représentants du Rohingyas, tels que des imams, des anciens et des enseignants.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Rohingyas : appel des enquêteurs de l’ONU à couper les finances de l’armée du Myanmar

La Mission indépendante d’établissement des faits sur les violences contre les Rohingyas a exhorté la communauté internationale à couper tout soutien financier à l’armée du Myanmar, affirmant que ses commandants doivent être isolés et traduits devant un tribunal crédible afin de répondre aux accusations de crimes de guerre, crimes contre l’humanité et génocide.