Si l'escalade de la violence se poursuit à Gaza, de « graves conséquences » sont à craindre, met en garde l'ONU

4 mai 2019

Le Coordonnateur spécial des Nations Unies pour le processus de paix au Moyen-Orient, Nickolay Mladenov, est « profondément préoccupé par une nouvelle escalade dangereuse à Gaza et par les pertes tragiques en vies humaines ». Selon les médias, environ 200 roquettes ont été tirées samedi en direction d'Israël depuis le territoire palestinien, et plusieurs frappes aériennes et tirs de char israéliens ont été effectués en représailles.

« Mes pensées et mes prières vont à la famille et aux amis de tous ceux qui ont été tués, et je souhaite un prompt rétablissement aux blessés », a déclaré le Coordonnateur spécial. 

Dans une déclaration publiée quelques heures après le début de l'escalade de la violence, il a déclaré que l'ONU « travaille avec l'Égypte et toutes les parties pour calmer la situation » et « a appelé toutes les parties à une désescalade immédiate et à revenir aux ententes des derniers mois ».

« Ceux qui cherchent à les détruire porteront la responsabilité d'un conflit qui aura de graves conséquences pour tous », a-t-il souligné, faisant référence à un cessez-le-feu fragile, récemment approuvé par l'Égypte et soutenu par l'ONU. 

M. Mladenov a ajouté que « continuer sur la voie actuelle de l'escalade annulera rapidement ce qui a été réalisé et détruira les chances de trouver des solutions à long terme à la crise. Ce cycle sans fin de violence doit prendre fin et les efforts doivent s'accélérer pour trouver une solution politique à la crise à Gaza. »

Il a également souligné que « la violence actuelle met en péril les progrès significatifs réalisés ces dernières semaines pour soulager les souffrances de la population de Gaza, lever les bouclages et soutenir la réconciliation intra-palestinienne ».

Dans un contexte de pénurie de longue date de biens et services de base à Gaza, liée à un blocus aérien, maritime et terrestre d'Israël qui dure depuis plus de dix ans, les manifestations palestiniennes ont commencé il y a plus d'un an dans la bande de Gaza.

En plus d’un an de violence continue, près de 200 Palestiniens ont été tués, dont plus de 40 enfants, et plus de 1300 ont été blessés.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.