Journée de la Terre nourricière : l’ONU appelle à la mobilisation pour éviter des dommages irréparables

22 avril 2019

Les Nations Unies ont célébré lundi la Journée internationale de la Terre nourricière, l’occasion de rappeler à chacun de nous que la Terre et ses écosystèmes nous fournissent la vie et la subsistance.

La Présidente de l’Assemblée générale des Nations Unies, Maria Fernanda Espinosa, a lancé une mise en garde lors d’une cérémonie organisée au siège de l’ONU à New York pour célébrer le 10e anniversaire de la Journée internationale.

« Nous sommes la dernière génération à pouvoir éviter des dommages irréparables à la planète et à ses habitants. Nous sommes à la croisée des chemins », a prévenu Maria Fernanda Espinosa.

Selon elle, il est temps de décider de la voie à suivre pour éviter d’atteindre un point de non-retour en termes de réchauffement planétaire. « Nous connaissons déjà les résultats de l'inaction », a-t-elle déclaré.

La Présidente de l’Assemblée générale a appelé « à mettre en pratique une vision du monde respectueuse de notre patrimoine culturel et naturel ». Selon elle, « prendre soin de la nature, c'est prendre soin des gens ».

Mme Espinosa a également souligné combien il est important de respecter les cycles de la vie et de contribuer à l'immense diversité biologique pour que le monde continue de prospèrer.

Sur son compte Twitter, le Secrétaire général de l'ONU, António Guterres, a aussi déclaré qu'il était vital, « chaque jour », de « s'engager à mieux prendre soin de notre planète. « S'il vous plaît, faites tout ce qui est en votre pouvoir pour lutter contre le changement climatique - le problème déterminant de notre époque », a-t-il dit à l'adresse du grand public.

L'expression « Terre nourricière » est couramment utilisée dans de nombreux pays et de nombreuses régions pour désigner la planète Terre. Elle illustre l'interdépendance qui existe entre l'être humain, les autres espèces vivantes et la planète sur laquelle nous vivons tous.

Le thème de la Journée internationale cette année est "La Terre nourricière dans l'éducation et le changement climatique".

Lors d’un dialogue interactif lundi, les discussions ont porté sur les efforts pour atteindre une éducation inclusive, équitable et de qualité qui incite les citoyens et les sociétés à reconsidérer leur relation avec le monde et à prendre des mesures urgentes pour lutter contre le changement climatique et son impact.

Il s'agit de faire en sorte que les populations du monde entier disposent des informations et connaissances nécessaires pour réaliser un développement durable, en harmonie avec les écosystèmes.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Il faut plus d'argent pour mettre en œuvre les Objectifs de développement durable (Guterres)

Le chef de l’ONU a appelé lundi les pays développés à « respecter entièrement leurs engagements » de financement du développement durable.