« Nous assistons à la mondialisation de l'obésité », alerte la FAO

8 avril 2019

L’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) a annoncé lundi que la lutte contre toutes les formes de malnutrition et la promotion de l'innovation dans l'agriculture seront ses deux priorités pour les deux années à venir.

« Nous ne pouvons plus seulement nous concentrer sur la lutte contre la faim », a déclaré le Directeur général de la FAO, José Graziano da Silva, rappelant que l'Objectif de développement durable numéro 2 appelle à l'éradication de toutes les formes de malnutrition.

« Les taux de surpoids et d'obésité ne cessent de croître dans le monde entier », a alerté M. Graziano da Silva à l'ouverture de la 161e session du Conseil de la FAO à Rome. « Alors que la faim est circonscrite à des zones spécifiques, l'obésité est partout. En fait, nous assistons à la mondialisation de l'obésité », a-t-il ajouté.

Plusieurs événements sur l’alimentation et l’agriculture seront au programme des prochaines semaines.

Les 23 et 24 avril, la FAO, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et l'Organisation mondiale du commerce (OMC) organiseront un Forum international sur la sécurité et le commerce alimentaires. A la fin du mois de mai, la Décennie des Nations Unies pour l'agriculture familiale sera lancée au siège de la FAO.

Deux séminaires sur l'alimentation saine et l'innovation en agriculture seront organisés au mois de juin ainsi que la réunion des parties à l'Accord de la FAO relatif aux mesures du ressort de l’État du Port (PSMA) qui est le tout premier instrument international contraignant qui vise spécifiquement la pêche illicite, non déclarée et non réglementée (INN).

Une FAO plus efficace et avec davantage de partenariats

Au Conseil de la FAO, M. Graziano da Silva a souligné le succès de son organisation au cours des dernières années dans la réduction des coûts et l'amélioration de son efficacité. L’agence onusienne est maintenant davantage axée vers les résultats en attirant plus de contributions volontaires.

Le Directeur général a également souligné l'engagement de la FAO en matière de partenariats qui ont été multipliés par cinq entre 2012 (20) et 2018 (100) avec des contributions passant de 28 millions de dollars à plus de 200 millions de dollars.

Les partenariats de la FAO avec d’autres agences des Nations Unies a également presque doublé depuis 2012. Cela s’est traduit par une augmentation des contributions en provenance du système des Nations Unies de 100% soit 800 millions de dollars.

La 161e session du Conseil de la FAO se termine vendredi et comprend, outre le programme principal, une série d'évènements parallèles sur des thèmes tels que les perspectives pour la diversité biologique pour l'alimentation et l'agriculture, une présentation des résultats du premier rapport sur l'état de la biodiversité pour l'alimentation et l'agriculture; et la résistance aux antimicrobiens (RAM) dans le contexte de l’approche One Health.

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

L’indice FAO des prix des produits alimentaires est resté stable en mars

L’indice FAO des prix des produits alimentaires est resté globalement stable en mars, la hausse du prix des produits laitiers ayant été compensée par la baisse des cours des céréales, des huiles végétales et du sucre, selon un rapport de référence publié aujourd’hui par l’ONU.