Manifestations au Soudan : l’ONU appelle à éviter la violence et à respecter les droits de l'homme

8 avril 2019

Le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, suit de près les manifestations au Soudan, a indiqué lundi son porte-parole.

Depuis le 19 décembre 2018, des milliers de Soudanais manifestent pour demander le départ du Président Omar Al-Bachir.

Selon les informations rapportées par la presse, plusieurs incidents violents opposant les manifestants aux forces de sécurité ont fait plusieurs morts. Près de 2.500 manifestants ont été arrêtés samedi dernier.

Le Secrétaire général « appelle tous les acteurs à faire preuve de la plus grande retenue et à éviter la violence. Il appelle au plein respect des droits de l'homme, notamment de la liberté de réunion, de la liberté d'expression et à la libération des manifestants détenus », a dit son porte-parole, Stéphane Dujarric, dans une déclaration de presse publiée lundi.

Le chef de l’ONU appelle par ailleurs le gouvernement soudanais à créer un environnement propice à une solution à la situation actuelle et à promouvoir un dialogue inclusif.

« Le Secrétaire général affirme que les Nations Unies sont prêtes à appuyer tous les efforts investis par les Soudanais pour résoudre pacifiquement la crise actuelle », a souligné son porte-parole.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Michelle Bachelet inquiète de la répression des manifestations au Venezuela, au Soudan et en France

La cheffe des droits de l’homme de l’ONU se dit préoccupée par la situation dans de nombreux pays confrontés ces derniers mois à des manifestations contre les inégalités ou une amélioration des conditions socio-économiques.