L'ONU demande instamment à l'UNRWA de maintenir les écoles ouvertes

6 avril 2019

Depuis le camp de réfugiés palestiniens d’Al-Baqa´a en Jordanie, le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, a souligné la nécessité de veiller à ce que les écoles de l'UNRWA continuent à fonctionner pour éduquer des centaines de milliers de Palestiniens.

La communauté internationale doit maintenir son soutien à l'Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA), a déclaré samedi le Secrétaire général lors d'une visite au camp d’Al-Baqa´a en Jordanie, où il a rencontré des résidents et le personnel de l'Office.

António Guterres a appelé les donateurs internationaux à combler le déficit de financement de l'UNRWA, qui traverse actuellement la pire crise financière de son histoire après que les États-Unis ont réduit de 300 millions de dollars l'aide qu'ils lui ont apportée.

Dans Al-Baqa´a, le dirigeant de l'ONU s'est rendu dans l'une des écoles du camp et s'est entretenu avec les élèves pendant les cours de droits humains et de sciences. 

Courage et préoccupation

Avec une population de 120 000 Palestiniens, Al-Baqa´a est le plus grand camp de l'UNRWA en Jordanie. Il est situé à environ 20 kilomètres au nord d'Amman, la capitale du pays.

António Guterres a souligné l'urgence de fournir des ressources à l'Office pour continuer à fournir des services vitaux aux millions de réfugiés palestiniens en Cisjordanie, à Jérusalem-Est, à Gaza, en Jordanie, au Liban et en Syrie.

 Les histoires que j'ai entendues aujourd'hui sont captivantes. Elles montrent la force et le courage des réfugiés palestiniens - Antonio Guterres 

Le chef de l’ONU a dit qu'au cours de ses conversations avec les habitants du camp, il avait pu voir la force et, en même temps, l'énorme préoccupation de ces personnes face à l'incertitude de leur avenir.

« Les histoires que j'ai entendues aujourd'hui sont captivantes. Elles montrent la force et le courage des réfugiés palestiniens et expriment leur inquiétude pour leur avenir. J'emporte avec moi les mots d'espoir et de détermination des hommes, des femmes, des jeunes et des vieux ».

L'année dernière, l'UNRWA a lancé une campagne qui lui a permis de surmonter un déficit de 446 millions de dollars. Pour cette année, l'Agence espère disposer du soutien international dont elle a besoin pour que les 122 000 élèves inscrits dans ses écoles en Jordanie puissent continuer à étudier.

 

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.