Algérie : après la démission du Président Bouteflika, l’ONU souhaite une transition pacifique et démocratique

3 avril 2019

Le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, a pris note mercredi de la démission du Président algérien, Abdelaziz Bouteflika.

A la tête de l’Algérie depuis 20 ans, M. Bouteflika a remis sa démission mardi soir au Président du Conseil constitutionnel du pays.

« Le Secrétaire général salue le calme et le respect dont fait preuve le peuple algérien dans l’expression de son désir de changement », a dit son porte-parole, Stéphane Dujarric, dans une déclaration de presse rendue publique au lendemain de la démission de M. Bouteflika.

António Guterres « souhaite une transition pacifique et démocratique qui reflète les désirs du peuple algérien ».

Lors de son intervention au sommet de la Ligue des Etats arabes à Tunis dimanche dernier, le chef de l’ONU avait salué les efforts déployés « en vue d'un processus de transition pacifique et démocratique pour répondre rapidement aux préoccupations du peuple algérien ».

Au lendemain de la démission de M. Bouteflika, « le Secrétaire général réitère l'engagement continu des Nations Unies de soutenir l’Algérie dans son processus de transition démocratique », a souligné son porte-parole.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Au Sommet de la Ligue arabe, Guterres réaffirme les liens étroits entre l'ONU et les peuples du monde arabe

Le Secrétaire général de l'ONU, António Guterres, a reconnu l'importance cruciale de la région sur la scène internationale et a appelé à une coopération encore plus étroite entre l'ONU et les États arabes lors du Sommet de la Ligue des États arabes, qui s'est tenu dimanche à Tunis, Tunisie.