L’ONU appelle à fournir des technologies d’assistance abordables aux personnes atteintes d’autisme

2 avril 2019

Les Nations Unies ont appelé mardi à aider les personnes atteintes d’autisme à vivre en toute indépendance et à exercer leurs droits fondamentaux en mettant à leur disposition des technologies d’assistance abordables.

« Les aider à s’épanouir pleinement est au cœur de l’action menée pour remplir la promesse inscrite dans le Programme de développement durable à l’horizon 2030 : ne laisser personne de côté », a déclaré le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, dans un message publié à l’occasion de la Journée mondiale de la sensibilisation à l’autisme.

Cette année, l’ONU met l’accent sur l’importance d’avoir des technologies d’assistance abordables pour les personnes atteintes d’autisme. « Partout dans le monde, de gros obstacles continuent d’entraver l’accès à ces technologies, qui demeurent fort coûteuses, peu disponibles et méconnues quant aux possibilités offertes », a déploré M. Guterres.

Le Secrétaire général a appelé à promouvoir la pleine participation de toutes les personnes atteintes d’autisme à la société, en veillant à ce qu’elles aient les outils nécessaires pour exercer leurs droits et leurs libertés fondamentales.

L’année dernière, le chef de l’ONU a lancé une Stratégie en matière de nouvelles technologies, pour faire en sorte que celles-ci soient conformes aux valeurs consacrées par la Charte des Nations Unies, le droit international et les conventions sur les droits de la personne, y compris la Convention relative aux droits des personnes handicapées.

L'autisme, un trouble neurologique qui dure toute la vie

L'autisme est un trouble neurologique qui dure toute la vie et se manifeste durant la petite enfance, sans distinction de sexe, de race ou de situation socioéconomique. Il se caractérise principalement par des formes tout à fait particulières d'interaction sociale, des modes d'apprentissage non conventionnels, un vif intérêt pour certaines disciplines, une attirance pour les activités routinières, des difficultés de communication et des manières distinctives de traiter l'information sensorielle.

Le taux d'autisme est élevé partout dans le monde et le manque de compréhension a des répercussions considérables sur les individus, leur famille et leurs collectivités. La stigmatisation et la discrimination associées aux différences neurologiques demeurent d'importants obstacles au diagnostic et aux thérapies.

Moyennant un accompagnement approprié, un logement adapté et un niveau d'acceptation suffisant de cette variation neurologique, les personnes atteintes d’autisme peuvent bénéficier de l'égalité des chances et participer pleinement et activement à la vie en société. Les Nations Unies appellent les responsables politiques des pays en développement et des pays donateurs à se pencher sur cette question.

« En cette Journée mondiale de la sensibilisation à l’autisme, nous dénonçons la discrimination, célébrons la diversité de notre communauté internationale et renforçons notre volonté d’obtenir la pleine inclusion et participation des personnes atteintes d’autisme », a dit M. Guterres qui a appelé à réaffirmer notre attachement aux valeurs d’égalité, d’équité et d’inclusion.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

L’ONU appelle à autonomiser les femmes et les filles atteintes d’autisme

En cette Journée mondiale de sensibilisation à l’autisme, le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a souligné combien il était important d’autonomiser les femmes et les filles atteintes d’autisme.