La violence continue d'avoir des répercussions sur les enfants de Palestine et d'Israël (UNICEF)

28 mars 2019

Sur fond d’escalade des tensions et des violences en Israël et dans le Territoire palestinien occupé, l’UNICEF demande que toutes les mesures nécessaires soient prises pour que les enfants ne soient pas ciblés.

« Ces derniers jours, encore une fois, des enfants de l'État de Palestine et d'Israël ont subi un stress injustifiable et ont été exposés à la violence en raison de l'escalade du conflit », a expliqué Geert Cappelaere, Directeur régional de l’UNICEF pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord, dans un communiqué de presse.

« Nous soutenons les appels à une désescalade urgente du conflit », a-t-il ajouté.

Il a rappelé que le 30 mars 2019 marquera le premier anniversaire du début des manifestations qui se déroulent devant la barrière de sécurité séparant la bande de Gaza d'Israël.

Au cours des 12 derniers mois, environ 40 enfants ont été tués lors de ces manifestations. Selon les autorités, près de 3.000 autres ont été hospitalisés pour des blessures dont beaucoup ont entraîné une invalidité à vie. « Le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) réitère son indignation devant le très grand nombre d'enfants tués et blessés à la suite du conflit armé de 2018 »,  a souligné M. Cappelaere.

Alors que des appels sont lancés pour de nouvelles manifestations dans les jours à venir, le responsable de l'UNICEF a rappelé à toutes les parties leur responsabilité de toujours accorder la priorité à la protection de la vie, de la santé et du bien-être des enfants. « C’est un impératif », a-t-il souligné.

Il a demandé que « toutes les mesures nécessaires soient prises pour que les enfants ne soient pas ciblés ».

« Et toute tentative d'utiliser des enfants lors de manifestations susceptibles de dégénérer en actes violents est inacceptable », a-t-il ajouté. Pour l’UNICEF, exploiter le désoeuvrement des enfants et leurs vulnérabilités ou les inciter à la violence sont des violations des droits de l'enfant.

« Un enfant est un enfant. La protection des enfants doit être une priorité à tout moment », a conclu le responsable régionale de l'UNICEF.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Une confrontation militaire à Gaza n’est dans l’intérêt de personne, prévient l'envoyé de l'ONU

La situation reste très tendue au Moyen-Orient ce mardi après les lourds échanges de tirs entre la bande de Gaza et Israël, a indiqué l’envoyé de l’ONU pour la région qui a appelé toutes les parties à faire preuve de la plus grande retenue.