Gaza/Israël : l’ONU exhorte toutes les parties à faire preuve de la plus grande retenue

25 mars 2019

Le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, est gravement préoccupé par les derniers développements concernant Gaza.

Selon les informations rapportées par la presse, une roquette a été tirée lundi depuis Gaza vers Tel-Aviv et l’avion israélienne a frappé plusieurs cibles attribuées au Hamas à Gaza.

« Le lancement d'une roquette de Gaza vers Israël aujourd'hui constitue une violation grave et inacceptable », a déclaré lundi Stéphane Dujarric, le porte-parole du Secrétaire général lors d’un point de presse au siège de l’ONU a New York.

« Nous sommes également au courant des derniers rapports faisant état de tirs sur Gaza et suivons de près les événements, Nous exhortons toutes les parties à faire preuve de la plus grande retenue », a-t-il ajouté.

M. Dujarric a indiqué que le Secrétaire général doit rencontrer mardi son Coordonnateur spécial pour le processus de paix au Moyen-Orient, Nickolay Mladenov.

M. Mladenov doit également informer le Conseil de sécurité en personne et discuter des derniers développements mardi. Un rendez-vous et une présentation qui avaient déjà été programmés, a précisé le porte-parole.

« Nous continuons de travailler avec l'Égypte et toutes les parties concernées pour tenter de désamorcer la situation et encourageons à nouveau la retenue », a dit le porte-parole du Secrétaire général. « Une nouvelle escalade aggravera probablement une situation déjà difficile, en particulier pour les civils à Gaza et à proximité », a-t-il prévenu.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Gaza : des enquêteurs de l’ONU demandent à Israël de revoir ses règles d'engagement militaires

Des enquêteurs nommés par le Conseil des droits de l'homme des Nations Unies ont exhorté lundi Israël à réviser ses règles d'engagement militaires, à l’approche du premier anniversaire du début des manifestations organisées à la barrière séparant ce pays de la bande de Gaza et qui ont causé la mort de dizaines de Palestiniens et blessé des milliers d’autres.