La Genève internationale rend hommage aux victimes du crash en Ethiopie

15 mars 2019

Les Nations Unies et toute la Genève internationale ont rendu hommage aux 21 membres de l’ONU tués dans le crash de dimanche dernier en Éthiopie. Plusieurs centaines de personnes, dont des proches des victimes, se sont rassemblées vendredi matin au Palais des Nations. Outre la plupart des chefs d’agences onusiennes établies à Genève, plusieurs représentants permanents d’Etats Membres étaient présents.

« Nous sommes réunis aujourd’hui pour rendre hommage à des collègues irremplaçables et de chers amis », a dit le Directeur général de l’Office des Nations Unies à Genève (ONUG), Michael Møller.

En exprimant sa profonde solidarité et en déplorant la perte des 157 hommes et femmes à bord du vol Ethiopian Airlines d’Addis-Abeba à Nairobi dimanche dernier, le Chef du Bureau européen de l’ONU a insisté sur « la magnifique diversité » de cette famille.

Ces victimes étaient membres du personnel de l’ONU, des représentants d’ONG et des délégués en route pour une conférence des Nations Unies.

Parmi les agences onusiennes, le Programme alimentaire mondial (PAM) a été le plus affecté.

Sept de ses collaborateurs font partie des personnes décédées. Parmi les trois institutions à Genève touchées, le Haut-Commissariat pour les réfugiés (HCR) a perdu trois membres, l’Union internationale des télécommunications (UIT) deux et l’Organisation internationale pour les migrations un.

Hommage aux victimes des attentats de Christchurch, en Nouvelle-Zélande

Les victimes onusiennes « sont toutes nos héros », a encore dit M. Møller qui a prononcé les noms de ces 21 personnes à « l’expertise très diverse tout comme leur travail ». « Ils sont venus des quatre coins du monde. Leur expertise était aussi variée que leur travail.

Certains étaient de jeunes professionnels, au tout début de leur carrière alors que d’autres étaient des fonctionnaires chevronnés », a ajouté le diplomate danois.

Finalement « comment donner un sens après une perte soudaine après un terrible accident », s’interroge le Directeur général de l’ONUG qui note que « cette tragédie nous donne non seulement, mais le reste du monde, l’occasion de réfléchir à ce que nous faisons en tant que membres de cette famille vaste et variée ».

Une façon de magnifier l’engagement de ces héros parfois déployés sur le terrain pour accomplir un travail « partout où nous pouvons faire la différence », « quel que soit le risque ».

A noter qu’une minute de silence a été observée pour l’ensemble des 157 personnes décédées dans l’accident. Mais aussi pour les dizaines de victimes dans les attentats de vendredi contre des mosquées en Nouvelle-Zélande.

« Nous adressons également nos plus sincères condoléances au peuple et au gouvernement de la Nouvelle-Zélande pour les victimes des actes odieux qui viennent de s’y dérouler », a dit M. Møller.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.