« Le leadership des femmes est plus que jamais nécessaire pour relever les défis mondiaux »

13 mars 2019

15 personnalités féminines ont lancée depuis le siège des Nations Unies un appel pour davantage de participation des femmes à l’exercice du pouvoir.

Cinq cheffe d’Etats et de gouvernement, la Présidente de l’Assemblée générale de l’ONU, une vice-présidente, la cheffe de la diplomatie européenne, deux ministres, une générale d’armée, une artiste et ambassadrice de bonne volonté, une responsable nationale de musées, une ancienne présidente aujourd’hui à la tête d’une fondation.

15 leaders femmes du monde politique, de la diplomatie, du secteur non-lucratif et de la culture, originaires de tous les continents ont appelé mercredi les dirigeants du monde entier à faire davantage pour permettre une plus grande participation des femmes aux décisions du monde. Un appel lancé au troisième jour de la 63e session de la Commission de la condition de la femme (CSW63) qui se tient au siège de l’ONU à New York.

« En tant que leaders, femmes et hommes, nous pouvons influencer un changement positifs », ont declaré les 15 personnalités qui comprennent notamment la Présidente de l'Assemblée générale des Nations Unies ; les Présidentes de la Croatie, de l’Estonie, de la Lituanie, du Népal et de Trinité-et-Tobago ainsi que la Première Ministre de l'Islande.

 « Il n'y aura pas de plus grand bond en avant pour l'humanité que la réalisation d'une véritable égalité pour les femmes et la reconnaissance véritable de leur potentiel, de leur valeur et de leur force », ont dit les 15 signataires de l’appel, soulignant que « le leadership des femmes est plus que jamais nécessaire » pour relever les défis mondiaux : du changement climatique à la course aux armements en passant par la montée des inégalités.

L’appel part d’un sombre constat. Les progrès réalisés au cours de la dernière décennie dans la participation des femmes à la vie politique ont été inversés. « Nous sommes loin d'avoir atteint l'objectif convenu dans le Programme pour le développement durable a l’horizon 2030, à savoir assurer la participation pleine et effective des femmes et l'égalité des chances à tous les niveaux du processus décisionnel », ont dit les signataires de l’appel.

Les 15 personnalités ont souligné que l'autonomisation des femmes concerne l'égalité des droits et des chances en matière d'éducation, de carrière et de choix de vie personnelle. « Alors que le monde est de plus en plus divisé, la voix des femmes contre les conflits, les stéréotypes et la discrimination devra être plus forte que jamais », ont-elles dit.

L’appel lancé aux dirigeants du monde entiers se résume en huit points :

1.       Montrer l'exemple en conseillant les jeunes femmes à renforcer leur capacité à participer à la vie politique.

2.       Identifier et travailler avec les champion(e)s du monde entier pour faire pression en faveur d’actions nationales nécessaires pour autonomiser les femmes et leur donner l'opportunité de participer en tant que leaders en politique.

3.       Créer des synergies et renforcer les réseaux qui encouragent les femmes à participer à la vie politique et favorisent le partage des connaissances et des expériences.

4.       Promouvoir des cadres juridiques, y compris des lois et des politiques pour assurer la pleine participation des femmes à la vie politique sans discrimination.

5.       Élaborer des mesures spécifiques pour lutter contre la violence à l'égard des femmes en politique sous toutes ses formes et dans toutes ses manifestations.

6.       Adopter des politiques qui garantissent la participation égale des femmes à l'économie et à la société en général, y compris le congé parental partagé et l'accès à des services de garde d'enfants de qualité comme des investissements qui créent un avenir meilleur pour nous tous.

7.       Donner la priorité à l'éducation des filles et à l'autonomisation économique des femmes en tant qu'éléments clés pour que les femmes puissent réaliser pleinement leur potentiel.

8.       Créer un environnement où l'égalité des sexes est respectée et où l'inclusion fait partie de la culture organisationnelle dans toutes les sphères de la société.

« Plus que jamais, nous devons unir nos forces, agir vite et agir maintenant, pour le bien de l'humanité tout entière », ont déclaré les 15 signataires, invitant les femmes et les hommes leaders à prendre part au changement et à se joindre à leur appel.

 

Les 15 signataires de « Femmes au pouvoir - un appel à agir » sont :                                                                   

  • María Fernanda Espinosa Garcés, Présidente de l'Assemblée générale des Nations Unies
  • Kolinda Grabar-Kitarović, Présidente de la Croatie
  • Kersti Kaljulaid, Présidente de la République d'Estonie
  • Dalia Grybauskaitė, Présidente de la Lituanie
  • Bidya Devi Bhandari, Présidente du Népal
  • Paula-Mae Weekes, Présidente de la République de Trinité-et-Tobago
  • Katrín Jakobsdóttir, Première Ministre de l'Islande
  • Sheikha Al Mayassa bint Hamad bin Khalifa Al Thani, Présidente des Musées du Qatar
  • Mary Robinson, ancienne Présidente de l'Irlande, Présidente de la Fondation Mary Robinson - Justice climatique et Présidente des Elders
  • Federica Mogherini, Haute représentante de l'Union Européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité et Vice-Présidente de la Commission européenne
  • Marta Lucía Ramírez, Vice-Présidente de la République de Colombie
  • Marina Pendeš, Ministre de la défense de Bosnie-Herzégovine
  • Diene Keita, Ministre de la coopération et de l'intégration africaine de la République de Guinée
  • Alenka Ermenc, Générale de division et cheffe d'état-major général des forces armées slovènes
  • Muniba Mazari, artiste, ambassadrice humanitaire et nationale d'ONU Femmes au Pakistan

Aidez-nous à connaître votre opinion sur ONU Info et à répondre à vos besoins : prenez 4 minutes pour répondre à notre sondage!

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Les bénéfices de la participation des femmes au pouvoir sont incontestables (ONU)

Au deuxième jour des travaux de la 63ème session de la Commission de la Condition de la Femme (CSW), un évènement de haut niveau a été organisé pour soutenir l'égalité des femmes et leur participation politique et l'exercice du pouvoir, au Siège de l’ONU à New York.